17/08/2011

Les étranges « Présences » de Joël Bast


À Sète, vit et travaille un étonnant sculpteur : Joël Bast. Il crée des hommes et des femmes en papier mâché et les place dans la vraie vie. On en rit, on en parle. Les « Présences » de Joël Bast nous entraînent dans un univers profondément humain.


Les étranges « Présences » de Joël Bast
Comment parler de Joël Bast ? Comment ne pas réduire par des mots l'extraordinaire complexité de l’artiste? 

Comment ne pas l'enfermer dans un texte, lui qui doit chérir plus que tout sa liberté?

Alors parlons de ses créations (Ses enfants ? Ses alter ego ? Les traces qu’il laisse de lui ?... ), les Présences : une soixantaine d’individus grandeur nature de papier mâché, installés, en place, dans la « vraie vie », occupés dans l’espace et l’occupant si naturellement qu’on ne les remarque pas… 

Les étranges « Présences » de Joël Bast

Un univers de poésie et d'humour

Elles interpellent le badaud. Quand il découvre qu’elles ne sont pas réelles, comme il l’avait d’abord cru, il se met souvent à rire, prend une décharge de surprise et d’humour… D'autres en ont peur et gardent du ressentiment, leur en veulent de les avoir trompés !

Et Joël Bast, tranquille, discret, emporte ailleurs ses Présences décalées, parfois vieillottes (comme les ménagères au cabas). Il les glisse dans une file qui avance, les assied sur un banc, les mêle à la foule.  Observateur fin et discret des gens, des lieux et des situations, il cherche avec constance à les placer là où on ne les attend pas…

Et cette présence extraordinaire de présences ordinaires nous emporte dans un univers parallèle de poésie, d’humour… ou nous plonge dans un abyme de perplexité et de réflexions philosophiques.

Les étranges « Présences » de Joël Bast

Une leçon de vie

À y regarder de près, la première fonction des Présences est de créer du lien. On peut observer des gens qui leur parlent. À coup sûr, tous les regardent avec insistance, en parlent et racontent l’expérience qu’ils ont faites de leur rencontre.

Ces Présences sont ce que Joël Bast donne à percevoir de lui, au-delà des apparences, car l’homme est modeste. Sous la simplicité, l’humilité, on peut supposer une réflexion profonde, quelque chose de généreux et de profondément humaniste.

Joël Bast, dans sa grande sagesse et avec beaucoup de discrétion, nous offre du jubilatoire, de l’humour, de la dérision… Ses Présences nous renvoient à l’humain, à sa représentation, à l’illusion de sa représentation… Bref, une leçon de vie, d’amour et de modestie. 

Pascale Midol

A découvrir :


Le site de Joël Bast

Joël Bast sur art-insolite.com

 


Les étranges « Présences » de Joël Bast

Les étranges « Présences » de Joël Bast

Les étranges « Présences » de Joël Bast

Les étranges « Présences » de Joël Bast

 


Tags : Artistes

Nouveau commentaire :







Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires