09/01/2020

Les « docteurs-clowns » accompagnent les enfants à l’hôpital



clown.mp3 Clown.mp3  (1.61 Mo)

VU SUR LE JT DE France 3 BRETAGNE (06/01/2020)

Docteur coquette est bizologue, spécialiste en médecine des bizous. Pleine d’humour, elle peut avoir des excès de folie, à la fois kleptomane et de mauvais foi, elle en étonne plus d‘un en mêlant souvent les mots à l’envers. Edmond a une devise : « Avant moi tout est noir, après moi tout est lumière. Et puis j’aime voir briller vos yeux d’enfants. » Quant à Dr Mimiche, il est câlinologue, autodidacte, (nez le jour de sa naissance), il aime déposer ses petites bulles de bonheur ici et là, avec tact et humanité. Tous, et d’autres encore, sont "Docteurs-Clowns", des clowns professionnels de l’association Rêves De Clown, spécialement formés au monde hospitalier et dotés de belles qualités relationnelles. Ils interviennent dans les établissements de soins auprès d’enfants (75%) et d’adultes (25%). Tenus au secret professionnel, en totale confiance avec les équipes médicales, ils s’adaptent à chaque enfant, patient, pour améliorer leur condition d’hospitalisation, ils dédramatisent certains soins, les accompagnent au bloc opératoire… c’est là que l’appellation ‘’Docteur-Clown prend tout son sens.
 
Apporter un rayon de soleil dans les services
L’association a vu le jour à Lorient en 1998, sous l’action de quelques bénévoles passionnés. L’action des clowns à l’hôpital s’est professionnalisée en 2005 avec l’intervention de clowns formés aux spécificités de l’hôpital. Rêves De Clown, association reconnue d’intérêt général et œuvre de bienfaisance est unique en Bretagne et intervient sous couvert de convention avec les structures de soins de l’ouest de la France, hôpitaux, centres de rééducation fonctionnels et en Ehpad, auprès de malades Alzheimer. « Presque toutes les familles sont concernées un jour ou l’autre par un passage à l’hôpital, de façon ponctuelle, parfois répétitive mais aussi pour de longues durées, expliquent ces docteurs-clowns. L’hospitalisation est souvent une épreuve pour les enfants comme pour les familles. Douleur, incertitude, angoisse agissent sur l’état de chaque enfant et ce, malgré un grand professionnalisme des équipes médicales. Nous proposons d’apporter un rayon de soleil dans les services en allant à la rencontre des enfants et même des adultes hospitalisés pour adoucir ce temps d’hospitalisation. »
 
Le respect d’un code déontologique
L’association Rêves de clown fait intervenir des clowns professionnels, formés aux spécificités de l’hôpital, pour aller à la rencontre des enfants et des adultes dans les établissements de soins conventionnés avec Rêves de clown. Un parcours de sélection et de formation est proposé aux candidats. Chaque intervenant clown doit disposer d’un savoir-faire et d’un savoir-être lui permettant de s’adapter en fonction de l’âge, de l’état de santé des enfants, parfois dans un contexte difficile… Il doit développer son approche relationnelle, enrichir son empathie naturelle, apprendre à gérer ses émotions. Chaque ‘’Docteur-Clown’’ à la fin de la formation, signe la charte «clown à l’hôpital» qui décrit un code déontologique impliquant le respect de la personne et des consignes médicales, sa tenue stricte du secret professionnel.

Photo tirée du site Rêves de clown.

JT France 3 Bretagne du 06/01/2020 (28'12) ICI

VIDEO ICI 

SITE ICI

CONTACT : 
contact@revesdeclown.org


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 16






Le billet de la semaine

Bientôt la fête


Tout va s’arranger, si si. Certes, 100 000 familles sont maintenant endeuillées, les hôpitaux restent saturés mais les valides sont piqués à tour de bras et le gouvernement Castex se prépare à rouvrir bars, restos, cinémas, salles de spectacles. Pour mi-mai, a décidé le Président. Heureux gens de Perros-Guirec qui peuvent déjà rêver à leur grande fête démocratique et populaire du 27 juin. Leur double tour électoral et cycliste. Ce jour-là, le vélo va voler au secours de la politique. Les fans du Tour de France vont être drainés vers les urnes des écoles, deux logistiques sont s’unir contre l’abstention. Sans compter qu’il doit bien rester quelques as de la seringue dans les équipes du Tour pour procéder à d’ultimes vaccinations. Pourvu que d’ici là, l’équipe Castex ne fasse pas demi-tour ou rétropédale une nouvelle fois.

Michel Rouger
20210415_bientot_la_fete.mp3 20210415 bientôt la fête.mp3  (900.12 Ko)


15/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires