Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
09/06/2011

La routine



Bientôt six mois que le Printemps arabe  a commencé, que Mohamed Bouazizi, figure emblématique du grand mouvement populaire, s'est suicidé. Et devant nos écrans, l'habitude s'est installée. Les dictatures résistent toujours en Libye, en Syrie et au Yemen. Les forces internationales sont enlisées dans le plus petit des trois, quatre fois moins peuplé mais État pétrolier. Les Syriens et Yéménites, eux,  sortent en foules pour conquérir la liberté mais n'ont que leurs corps à opposer aux balles. Des centaines de martyrs anonymes : la routine. Le problème des révolutions, aujourd'hui, c'est qu'elles durent beaucoup trop longtemps. Le corps du petit syrien Hamza, 13 ans,  torturé fin mai, a fait sursauter. Un temps seulement. Besoin d'autres images.

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Chaud - 10/05/2022

Risques - 05/05/2022

Re-calculs - 27/04/2022

50,5% - 13/04/2022

Théâtre - 06/04/2022

Le blé - 30/03/2022

Utile or not Utile - 22/03/2022

​Nos valeurs - 16/03/2022

2 euros - 10/03/2022

Sarajevo – Kiev - 03/03/2022

Com’ miracle - 24/02/2022

Trahir - 15/02/2022

En bref - 10/02/2022

La sonde - 01/02/2022

Le quartier - 26/01/2022

Soldes - 20/01/2022

Le cochon - 13/01/2022

Merdique - 06/01/2022

Le trompettiste - 16/12/2021

Une tuerie - 09/12/2021

1 2 3 4 5 » ... 25

Nono | Le billet | Vu, Lu, Entendu... | Covid | Rebelles du Monde | Solidaires | Engagés | Passionnés | Vie du site | Exclusion : 30 personnalités témoignent | Je suis Charlie | English version | Teatro e dança | La Lettre d'Histoires Ordinaires | Nos lectrices et lecteurs publient