Le billet

25/06/2014

La lutte, notre patrimoine



Les cheminots, les intermittents, les aiguilleurs du ciel, les agriculteurs, les inspecteurs du permis de conduire, les marins de la SNCM, les avocats... Pas étonnant que la France soit championne du monde du tourisme. La planète entière tient à découvrir l'un des piliers de notre patrimoine immatériel :  la lutte. Généralement, mieux vaut venir en fin d'année découvrir nos « automnes chauds », ou bien en mai. Cette année, le festival s'est heureusement déplacé en début d'été vu que beaucoup de Festivals des autres arts vivants sont en rideau. Il ne faut pas en rire. Les choses sont sérieuses. Mais les cheminots, artistes, aiguilleurs, agriculteurs, inspecteurs, marins ou avocats anglais, italiens, espagnols, cubains, burkinabés ou somaliens ont sans doute aussi bien des soucis. Alors, pourquoi la France dont on vante tant l'art de vivre ? Mais justement. La lutte ? Un art de vivre. 

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires