Vu, Lu, Entendu...

20/02/2020

La Petite République de Saillans, une expérience de démocratie participative


La journaliste Maud Dugrand vient de faire paraître aux éditions du Rouergue « La Petite République de Saillans, une expérience de démocratie participative ». Avec des hauts et des bas, des échecs et aussi, des réussites…


La Petite République de Saillans, une expérience de démocratie participative
saillan.mp3 Saillan.mp3  (1.23 Mo)

Depuis 2014, cette petite commune de la Drôme, riche de 1280 habitants,  expérimente une forme originale de gouvernance locale avec des dizaines de rencontres, d’ateliers innovants et de réunions multi formes. L’auteure, originaire de Saillans, analyse et dresse le bilan de cette expérience sans équivalent qui repose sur un modèle de démocratie participative citoyenne.
 
Une liste citoyenne inattendue

En mars 2014, alors que le Front national fait une percée historique dès le premier tour des élections municipales, Saillans renverse la table. Des citoyens débutants en politique décident sans programme ni candidat de plancher sur les priorités de la commune. Le succès est immédiat et inattendu. Pas à pas, on se coltine les dossiers, on se forme, on monte en compétences. Pour la première fois, des habitants prennent la parole, réfléchissent collectivement à une autre façon de faire vivre la politique locale. La liste citoyenne « Autrement pour Saillans… tous ensemble » se constitue. Le 23 mars 2014, elle remporte les élections dès le premier tour avec 56,8 % des voix. Depuis, pas une décision qui ne soit prise en concertation. Les habitants inventent de nouvelles façons d’exercer le pouvoir mais aussi de vivre ensemble. « À l’heure où se profilent de nouvelles élections, Maud Dugrand fait le bilan d’une expérience sans équivalent, qui répond à sa manière aux aspirations réitérées à une renaissance démocratique. »
 
La Petite République de Saillans, une expérience de démocratie participative
février 2020, éditions du Rouergue
160 pages
17,00 €
 
disponible aussi en numérique
https://vitrine.edenlivres.fr/resources/9782812619373




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 11


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Fou du Puy

En cet an de grâce 2020, le Président de la République Française a donc offert au vicomte vendéen Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon le privilège d’ouvrir la saison culturelle estivale avec ses troupes médiévales et archaïques en lieu et place des poètes, musiciens, comédiens et autres saltimbanques d’aujourd’hui empêchés. De tout le pays fusent les protestations, bruissent les questions. Pourquoi le vicomte ? Pourquoi cet affront au grand voisin vendéen, le radical Clemenceau, dont le chef de la "guerre" anti-virus dit pourtant aussi s’inspirer ? Le Président communiquant joue avec tous, son Premier ministre, ses députés, ses opposants mais surtout, il est fou du Puy du Fou. Le jeune bourgeois picard adoubé à Paris par un président socialiste mais déplorant l’absence de la "figure du roi ", avait lancé en 2016, visitant le vicomte : "Je ne suis pas socialiste", "je suis Puyfolais". Plus que de Clemenceau, Puyfolais 1er va donc peut-être s’inspirer de Cathelineau ou Charette pour rassembler ses troupes de Marcheurs aujourd’hui quelque peu en désordre.

Michel Rouger

28/05/2020

Nono












Partenaires