22/09/2020

L'exploitation des travailleurs saisonniers en Europe, pandémie ou pas



©CC BY 2.0
©CC BY 2.0
exploitation.mp3 Exploitation.mp3  (644.39 Ko)

"On était traités comme des animaux » : la face cachée du travail saisonnier dans le secteur agricole". Sous ce titre, Sophie Chapelle raconte sur Basta  l'histoire de cinq travailleurs agricoles saisonniers qui ont décidé de briser le silence en attaquant devant les Prud'hommes l'entreprise espagnole de travail temporaire Laboral Terra ainsi que huit entreprises agricoles françaises. Ysmina et ses collègues dénoncent des journées de travail de neuf heures sans pause où l’on mange en cachette, des heures supplémentaires jamais payées, des cas de harcèlement sexuel...

On peut compléter cet article en se reportant à l'enquête d'un journaliste britannique publiée sur le site Global Voices. Cette enquête élargit la question du travail saisonnier, et plus globalement précaire, à l'exploitation des travailleurs migrants, des pays de l'Est ou d'ailleurs, au sein de l'Union Européenne. Des travailleurs que l'on trouve dans les abattoirs, dans la récolte de fruits et légumes, dans tous ces emplois ingrats, mal payés, où les droits sont régulièrement bafoués, que la main d'œuvre locale refuse. 


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 18






Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires