Le billet

04/02/2016

L'abeille



Quel impact peut bien avoir la percutante enquête de Cash Investigation sur le scandale des pesticides ? Du côté de l'Internationale des empoisonneurs, pas de panique. Une simple piqûre d'abeille. Suffit d'un p'tit coup de ce bon vieux gaucho, et hop, on n'en parle plus. Sauf peut-être, par précaution, à arroser un peu plus large les chercheurs, les experts, les eurocrates, les décideurs. A augmenter la pression sur les politiques, à actionner le Club de l'Europe et autres virtuoses du lobbying. Foi de Monsanto, Bayer, Dow, Syngenta ou ChemChina, nos insecticides, fongicides, herbicides, parasiticides, homicides ont de l'avenir. Du mal sort toujours un bien. Semons les cancers, c'est tout bon aussi pour l'industrie de la santé. Reste les abeilles citoyennes qui reviennent toujours, multiplient les piqûres de rappel, tentent de réveiller une humanité chimiquement soumise. Un jour peut-être...

Michel Rouger





1.Posté par Skoric le 05/02/2016 16:53
Nous y avons également appris que l'on ne dit plus pesticides mais produits de protection des plantes... ça a quand même une autre allure !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires