Le billet

12/03/2015

Infopromo



Dimanche soir, au journal de France 2, c'était promo au rayon des bouquins, rangée de droite, la plus à droite. Une nouvelle diatribe ultralibérale signée Agnès Verdier-Molinié autrement dit sans idées neuves. Le genre trop d'impôts, trop d'État, trop de fonctionnaires... Mais paraît-il que la pensée unique ne se rabâche jamais assez : voilà l'austère Agnès invitée à la télé. Sauf qu'un petit spectacle est quand même bienvenu au journal télévisé. Un empêcheur de penser en rond est donc aussi invité, Henri Sterdyniak, l'un de ces « économistes atterrés » par la soumission ou la démission des politiques face au libéralisme, ses échecs et ses ravages. « Non, pas lui ! », s'est récriée Agnès. Acrimonieuse, oui, courageuse, faut voir. OK, d'accord, a accepté la grande chaîne du service public. Et la promo s'est bien passée. Manque plus, pour le beau Delahousse, qu'à choisir l'uniforme.

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires