Vu, Lu, Entendu...

16/01/2020

Film : en tableaux de broderie, le voyage héroïque d'un migrant



Film : en tableaux de broderie, le voyage héroïque d'un migrant
voyage.mp3 Voyage.mp3  (607.83 Ko)

A Mamou, en Guiné,  Souleymane Baldé vivait de ses créations artisanales, en crochet et broderie. Et puis, l'épidémie Ebola est arrivée et l'a chassé de son pays. A commencé le long voyage héroïque et tragique vécu par les migrants africains.

Dans "Au fil du voyage", un film d'un peu plus de 26 mn réalisé par Luc de Banville, c'est ce "Chemin de croix", achevé à Lille, qu'il raconte à travers quatorze tableaux de broderie enrichis de peintures et séquences animées réalisés avec l'aide d'une plasticienne lilloise du nom de Capucine. Un film dont la poésie rend l'aventure humaine encore plus poignante.

Souleymane Baldé construit sa vie en France. Il a passé un bac pro dans le secteur du bâtiment et s'est engagé dans l’association européenne Sharing Is Caring qui travaille à améliorer les relations entres immigrés et populations locales. Pour plus de précisions, voir la présentation faite au Festival de Douarnenez.




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 14






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires