Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
30/05/2012

Enfances tragiques



L'actualité égrène chaque semaine ses tragiques histoires d'enfants. Ceux que l'on assassine : ainsi les 49 gamins syriens  transpercés par les balles de Bachar El Assad le 25 mai à Houla. Ceux que l'on ne tue pas mais que l'on condamne : ainsi les enfants pauvres de nos sociétés dites modernes étudiés par l'Unicef. La France est mal placée. Un petit français sur six était pauvre il y a dix ans, un sur cinq aujourd'hui. Les aides ne font pas tout : comment un enfant mal logé, par exemple, peut-il faire ses devoirs ? Les logements sociaux manquent. Pour en construire plus, le gouvernement veut justement doubler le plafond du Livret A qui les finance. Tollé des banques ! Et nos bonus ? État, reviens à notre secours : les gosses mal logés nous volent.   

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Soldes - 20/01/2022

Le cochon - 13/01/2022

Merdique - 06/01/2022

Le trompettiste - 16/12/2021

Une tuerie - 09/12/2021

Fin de mois - 02/12/2021

Ils étaient 27 - 25/11/2021

​Les - 17/11/2021

Greenwashing machine - 04/11/2021

Choix mortels - 28/10/2021

L'audace - 20/10/2021

Errance zemmourienne - 14/10/2021

Pandore - 07/10/2021

Au nouveau pourboire - 01/10/2021

Quoi ? ! - 20/09/2021

Piqûre de rappel - 16/09/2021

Risque de récidive - 18/08/2021

1 2 3 4 5 » ... 24

Le billet | Nono | Vu, Lu, Entendu... | Covid | Rebelles du Monde | Solidaires | Engagés | Passionnés | Vie du site | Exclusion : 30 personnalités témoignent | Je suis Charlie | English version | Teatro e dança | La Lettre d'Histoires Ordinaires | Nos lectrices et lecteurs publient