Le billet

30/05/2012

Enfances tragiques



L'actualité égrène chaque semaine ses tragiques histoires d'enfants. Ceux que l'on assassine : ainsi les 49 gamins syriens  transpercés par les balles de Bachar El Assad le 25 mai à Houla. Ceux que l'on ne tue pas mais que l'on condamne : ainsi les enfants pauvres de nos sociétés dites modernes étudiés par l'Unicef. La France est mal placée. Un petit français sur six était pauvre il y a dix ans, un sur cinq aujourd'hui. Les aides ne font pas tout : comment un enfant mal logé, par exemple, peut-il faire ses devoirs ? Les logements sociaux manquent. Pour en construire plus, le gouvernement veut justement doubler le plafond du Livret A qui les finance. Tollé des banques ! Et nos bonus ? État, reviens à notre secours : les gosses mal logés nous volent.   

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires