19/01/2017

En 2017, marchons



Les Français ne font que 7 911 pas par jour au lieu des 10 000 recommandés, a indiqué une étude mercredi. En moyenne. Ceux qui tiennent le haut du pavé marchent peu, ceux qu'ils font marcher beaucoup plus. Mais donc, en 2017, marchons. C'est l'occasion ou jamais. Pas pour emboiter le pas des fans de Macron huchant « En marche ! » ou ceux de Fillon chantant « Marche ou crève ». Il y a des terrains plus bénéfiques pour l'équilibre personnel. Le peuple qui défile ces jours-ci aux Etats-Unis montre la marche à suivre : désormais, marcher s'impose après avoir voté. Ici, ce sera à partir de mai, autant s'y préparer. Pour faire au moins ses 10 000 pas protestataires par jour, on peut actuellement trouver des chaussures de qualité accessibles à tous grâce aux soldes cette année éminemment démocratiques.

Michel Rouger

En 2017, marchons
2017_01_19_en_2017_marchons.mp3 2017 01 19 En 2017 marchons.mp3  (1.38 Mo)




1.Posté par LE HERISSE le 20/01/2017 08:14
Bravo Michel
et pour cette bonne année à venir malgré tous les dangers possibles garde ta combativité et ton humour

2.Posté par Bouju le 20/01/2017 09:50
pour marcher longtemps avec vous, je prends ma cane et je viens...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Dimanche soir - 17/06/2021

​Libertés - 10/06/2021

​Campagne - 03/06/2021

Palestine - 12/05/2021

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

Dimanche soir


Ainsi, avançant l’été d’une journée, le gouvernement nous permet de fêter jusqu’au bout de la nuit le dimanche électoral. A quatre jours du scrutin, cette largesse ne peut que ravigoter les candidats Marcheurs qui ont dû mal à masquer leur gêne devant le mauvais coup porté à la Loi Molac et à diverses volontés populaires. Elle devrait permettre aussi aux présidents, secrétaires et assesseurs des bureaux de vote de célébrer autour d’un pot bien mérité un engagement citoyen qui fait bien défaut à chaque rendez-vous électoral. Car la démocratie, frappée par l'abstention, pourrait bien, elle, ne pas être à la fête dimanche soir. 

Michel Rouger
20210617_dimanche_soir.mp3 20210617 dimanche soir.mp3  (787.06 Ko)


17/06/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires