Le billet

19/01/2017

En 2017, marchons



Les Français ne font que 7 911 pas par jour au lieu des 10 000 recommandés, a indiqué une étude mercredi. En moyenne. Ceux qui tiennent le haut du pavé marchent peu, ceux qu'ils font marcher beaucoup plus. Mais donc, en 2017, marchons. C'est l'occasion ou jamais. Pas pour emboiter le pas des fans de Macron huchant « En marche ! » ou ceux de Fillon chantant « Marche ou crève ». Il y a des terrains plus bénéfiques pour l'équilibre personnel. Le peuple qui défile ces jours-ci aux Etats-Unis montre la marche à suivre : désormais, marcher s'impose après avoir voté. Ici, ce sera à partir de mai, autant s'y préparer. Pour faire au moins ses 10 000 pas protestataires par jour, on peut actuellement trouver des chaussures de qualité accessibles à tous grâce aux soldes cette année éminemment démocratiques.

Michel Rouger

En 2017, marchons
2017_01_19_en_2017_marchons.mp3 2017 01 19 En 2017 marchons.mp3  (1.38 Mo)





1.Posté par LE HERISSE le 20/01/2017 08:14
Bravo Michel
et pour cette bonne année à venir malgré tous les dangers possibles garde ta combativité et ton humour

2.Posté par Bouju le 20/01/2017 09:50
pour marcher longtemps avec vous, je prends ma cane et je viens...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires