Vu, Lu, Entendu...

05/01/2017

ECOSIA, le moteur de recherche qui se veut écologique



Quand on vous dit moteur de recherche, à quoi pensez-vous ?  ? Presque automatiquement à Google, en passe de devenir une antonomase, un nom de marque lexicalisé au même titre que le tancarville et le frigidaire sont devenus des mots courants. On parle déjà de googler quelqu’ un quand on cherche des renseignements à son propos… 

Le monopole de google n’ est pas inéluctable. D’autres moteurs de recherche offrent des services tout aussi intéressants que le géant du web.Et on peut y voir une question de démocratie à l’heure où l’ information passe beaucoup par internet et est devenu le nerf de la guerre.  
 
Le moteur de recherche ECOSIA  fondé en 2009 est en passe de devenir un des rivaux de google. Pour un même service, l’alternative se veut écologique. Pour chaque site visité, 80% des fonds collectés par la publicité servent à financer la plantation d’arbres au Pérou, à Madagascar et au Burkina Faso. 

Les visites à travers ECOSIA  bénéficient à des organisations partenaires telle que WeForest et OZG au Burkina Faso, PUR Projet au Pérou et Eden Projects à Madagascar  ce qui favorise le développement durable. L’entreprise se veut transparente en affichant un rapport d’ activité accessible à tout un chacun. Une façon simple et écologique de participer de façon citoyenne à un autre usage du web.



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 12


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Chaud

34 ° ressenti ce midi. Chaud jeudi. Quel record va-t-on battre encore cet été ? En tout cas, on ressent combien la question climatique impacte aujourd'hui le climat politique. Dans trois jours, bien des villes, et non des moindres, vont sans doute être gérées par des unions écolos-socialistes ? Cauchemar chez les Marcheurs du Président. Pris de fièvre, beaucoup ont laissé tomber masques et gestes barrières pour filer à droite embrasser les anti-écolos. Mais comment le Président va-t-il faire avec des troupes pareilles pour lancer en juillet l'Acte II-bis du quinquennat ? Il a sur sa table les 149 propositions de la Convention citoyenne pour le climat qu'il a lancée pour "plus de démocratie participative et d'écologie" après le Grand débat national et la crise des Gilets Jaunes : que va-t-il pouvoir faire de ces propositions écologistes si dans le même temps des élus municipaux Marcheurs ferraillent contre les mesures voisines des municipalités écolos-socialistes ? Depuis trois ans, on avait bien constaté des signes de dérèglement mais là, ça devient très chaud sur la planète "En même temps".  

Michel Rouger

25/06/2020

Nono












Partenaires