Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Drames exquis


28/06/2012

Le procès des parents détraqués de la petite Marina a fait un tabac. Le public a pris d'assaut le tribunal Les médias, surtout, ont dépêché une meute de reporters : « Et n'oublie pas le web, ça fait du clic !  » Marina, notre feuilleton, parmi tant d'autres fait divers. Certes, le grand procès est un miroir où se révèle la face sombre de notre humanité. Mais à trop regarder ce miroir, on finit par y entrer et à s'y perdre. Délice du mal. Et moi, si différent du monstre. Là. L'Autre. Jadis, on allait jusqu'à la Place et on savourait ensemble la sentence. Maintenant, c'est différent, le plus souvent on savoure seul, on se fait peur seul, on se claquemure mais, au fond, rien n'a changé. Simplement, on est servi à domicile, c'est le progrès.

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
< >

Mercredi 20 Octobre 2021 - 07:35 L'audace

Jeudi 14 Octobre 2021 - 05:30 Errance zemmourienne

Jeudi 7 Octobre 2021 - 07:26 Pandore

Vendredi 1 Octobre 2021 - 07:54 Au nouveau pourboire

Le billet | Nono | Vu, Lu, Entendu... | Covid | Rebelles du Monde | Solidaires | Engagés | Passionnés | Vie du site | Exclusion : 30 personnalités témoignent | Je suis Charlie | English version | Teatro e dança | La Lettre d'Histoires Ordinaires