Le billet

Déraciner la haine


20/02/2019




Des foules se sont formées mardi soir contre le pire. Alors qu'elles étaient appelées par toutes les forces politiques, ont-elles été cependant à la hauteur de la haine absolue de l'Autre, de son humanité, de la haine de soi que représente l'antisémitisme ? Sûrement pas. Comme si le pays se sentait instrumentalisé. Devinait qu'on voulait étouffer la protesation sociale exprimée par les Gilets Jaunes en exploitant la barbarie de quelques individus ou groupuscules de l'ultra droite. L'injonction morale outil de pouvoir contre les urgences sociales. Les jeunes des quartiers renvoyés à leurs origines religieuses ou culturelles connaissent bien cette hypocrisie de même que les chômeurs enchaînés à leur responsabilité individuelle. Or, l'Histoire a montré que la bête immonde se vautre dans les crises sociales, les oppressions. C'est là qu'il faut déraciner la haine. Face au regain d'antisémitisme, des voix juives méritent particulièrement d'être écoutées, celle par exemple de l'Union juive française pour la paix

Michel Rouger

vocal_003.mp3 Vocal 003.mp3  (1.61 Mo)






1.Posté par Francis LE HERISSE le 25/02/2019 19:05
Je partage tout à fait l'esprit et la forme de ton message avec en plus cette référence à l'Union juive pour la Paix qui règle son sort à la confusion entretenue par MACRON au CRIF.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Etiquettes - 23/01/2020

La peine au travail - 16/01/2020

Violence d’État - 09/01/2020

​Les vœux - 19/12/2019

​Aux Actualités - 12/12/2019

​Juste - 05/12/2019

​​Vendredi culte - 27/11/2019

​Notre carte - 21/11/2019

​Marché colonial - 08/11/2019

​La trêve - 30/10/2019

​Le Peuple - 24/10/2019

​Méditation - 02/10/2019

​Hissez haut - 25/09/2019

​A table - 12/09/2019

Destination mars - 05/09/2019

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

Khartoum - 06/06/2019

​Arithmétique - 30/05/2019

1 2 3 4 5 » ... 17


Le billet de la semaine

Etiquettes

Dans deux mois, nous aurons donc notre maire et son conseil municipal. Et aussi, sur les écrans et les journaux, une belle carte de France allant du bleu marine de l’extrême-droite au rouge vif de l’extrême-gauche. Le ministère de l’Intérieur est en train de poser ses étiquettes de couleur sur les listes. Beau travail d’épicier. De 17 étiquettes aux dernières municipales, nous passons à 22. On se demande bien pourquoi des citoyens ne vont pas encore trouver de bulletin à leur convenance. En réalité, l’épicier est en train de traficoter. Et que je te supprime les étiquettes dans les communes de moins de 9 000 habitants : voilà un tiers de la carte électorale sans couleur. Et que je t’invente une étiquette DVC (divers centre) destinée à accueillir les listes pourtant de gauche ou de droite mais soutenues par En Marche faute de pouvoir présenter des candidats. Mais que cherche donc à cacher le parti du Président ? 

Michel Rouger

23/01/2020

Nono

Newsletter