17/07/2013

Chuut...



Ce 17 juillet, le gouvernement a lancé une révolution bureaucratique : une non-réponse de l'administration équivaudra à un oui. « Silence vaut accord », tel est le principe. Souhaitons qu'aucune demande de port d'arme ne tombe sur un fonctionnaire distrait ! Mais attendons, sans impatience, les textes d'application. Et, présentement, dans la torpeur de cet été radieux, laissons plutôt monter en nous l'opportune pensée : « Silence vaut accord. » Fermer les écoutilles. Poser enfin un silencieux sur le chien de ma voisine et sur ces piaillardes mouettes de Saint-Malo. S'arrêter. Méditer. Zen, je suis zen, je suis silence, tout est accord en moi et autour de moi. Ainsi à vide, repartir à la plage à l'heure où le soleil se couche, où les pipelettes s'éloignent. S'asseoir sur le rocher. Et, oubliant la radio, les calembredaines des Tapie et des Guaino, regarder le fond de l'eau pour mieux entendre remonter le chant des bigorneaux...

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

Surprise !


Se’praaïz ! disons car il s’agit bien entendu des cent premiers jours du président américain Jo Biden. Même Philippe Martinez, le leader ombrageux de la CGT, est impressionné. Et il y a de quoi. Voilà soudain, après quarante ans de triomphe néolibéral, l’Etat-Providence réhabilité, la justice sociale et l’investissement public redevenus priorités, de même que les enjeux nouveaux, du climat au racisme policier. Attendons de voir si Roosevelt est vraiment de retour mais l’audace des cent jours de Jo le vétéran, 78 ans, envieillit tout d’un coup les jeunes présidents du passé : les Clinton (46 ans), Obama (47 ans). Ou du présent : Macron (39 ans). Envieillit aussi la gauche tricolore éclatée dans des chapelles d’un autre siècle au risque de faire passer une Trump française. Mais qui aurait prédit ce Biden nouveau il y a un an ?  Alors, une surprise française l’année prochaine ?  

Michel Rouger
20210429_surprise.mp3 20210429 Surprise.mp3  (1.07 Mo)


29/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires