01/07/2021

Afrique, Haïti, Palestine, Philippines... Ils agissent pour la paix



Le Philippin Bong, la Burundaise Dacia, le Palestinien Ahmed et l’Israélien Yuval, la Haïtienne Jocelyne
Le Philippin Bong, la Burundaise Dacia, le Palestinien Ahmed et l’Israélien Yuval, la Haïtienne Jocelyne
20210701_afrique,_haiti____ils_agissent_pour_la_paix.mp3 20210701 Afrique, Haïti... ils agissent pour la paix.mp3  (1.21 Mo)

Le CCFD Terre Solidaire a créé sur son site un dossier rassemblant des portraits de personnes, des jeunes souvent, agissant pour la paix dans divers pays avec le soutien de l'ONG. 

 A Gaza, le palestinien Ahmed Al-Naouq et l’israélien Yuval Abraham, ont créé un site montrant des vies de Gazaouis, des récits qui "franchissent mur, blocus, et barrière de la langue dans l’espoir de remettre de l’humanité face à l’inhumanité."

Au Burundi, la bloggeuse Dacia Munezero lutte contre les rumeurs et les préjugés, crée un espace de dialogue, et elle est très suivie sur les réseaux sociaux.

A Haïti, Jocelyne Colas, à la tête de la commission Justice et Paix, défend les prisonniers, lutte contre l’impunité et milite pour la justice dans un pays enfoncé dans une crise politique qui n'en finit pas.

Sur l’île déchirée de Mindanao, aux Philippines, Bong fait dialoguer avec humour les chrétiens et la minorité musulmane pendant que sévissent des groupes djihadistes.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 18






Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires