20/12/2017

8



Les médias, qui adorent raconter l'actualité passée, devraient adorer la commémorite aigüe qui s'annonce en 2018. Derrière Emmanuel Macron et le fidèle Laurent Delahousse, préparons-nous à revivre les 100 ans de la Victoire sur les Allemands, l'issue glorieuse de la Grande Boucherie nationaliste (avant de fêter l'année suivante le formidable Traité de Versailles). À célébrer avec les derniers gaullistes les 60 ans de la V° République. À exalter avec Daniel Cohn-Bendit les 50 ans de Mai 68, ses rêves et ses conquêtes (ou, si l'on préfère la réaction, les 50 ans de Juin). À de nouveau chanter 20 ans après I Will Survive avec les champions du monde de foot, Zidane et la France « black-blanc-beur » qui a tant rayonné depuis dans les banlieues. Cependant, s'il faut un seul drapeau, choisissons plutôt 1948, les 70 ans de la Déclaration universelle des Droits Humains, aussitôt et toujours bafouée en Palestine et autres lieux mais moderne plus que jamais, nécessaire pour penser et agir. Bonne Année ! 

Michel Rouger

8.mp3 8.mp3  (1.72 Mo)



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Dimanche soir - 17/06/2021

​Libertés - 10/06/2021

​Campagne - 03/06/2021

Palestine - 12/05/2021

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

Dimanche soir


Ainsi, avançant l’été d’une journée, le gouvernement nous permet de fêter jusqu’au bout de la nuit le dimanche électoral. A quatre jours du scrutin, cette largesse ne peut que ravigoter les candidats Marcheurs qui ont dû mal à masquer leur gêne devant le mauvais coup porté à la Loi Molac et à diverses volontés populaires. Elle devrait permettre aussi aux présidents, secrétaires et assesseurs des bureaux de vote de célébrer autour d’un pot bien mérité un engagement citoyen qui fait bien défaut à chaque rendez-vous électoral. Car la démocratie, frappée par l'abstention, pourrait bien, elle, ne pas être à la fête dimanche soir. 

Michel Rouger
20210617_dimanche_soir.mp3 20210617 dimanche soir.mp3  (787.06 Ko)


17/06/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires