06/05/2021

150 solutions ESS pour les Petites Villes de demain



150 solutions ESS pour les Petites Villes de demain
210506_150_solutions_ess___.mp3 210506 150 solutions Ess....mp3  (1.65 Mo)

Revitalisation des centre-bourgs, relance économique, cohésion territoriale et transition environnementale, ce sont les objectifs du programme Petites Villes de demain de l'Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT). L’Avise, partenaire du dispositif, a recensé près de 150 projets de l’économie sociale et solidaire (ESS) présents dans des villes bénéficiaires du programme.

Dans des secteurs variés et de diverses formes, ces projets, parfois fortement soutenus par les collectivités locales et qui représentent près de 18% de l'emploi privé en milieu rural, démontrent les atouts de l’ESS pour répondre aux besoins de ces territoires et leur place au sein des projets de revitalisation.

Comme le souligne Yves Le Breton, directeur général de l’ANCT, dans le Mode d’emploi ESS & ruralités de l’Avise : « De par ses statuts, son ancrage territorial et ses principes fondamentaux, l’ESS permet d’apporter des services de la vie quotidienne aux habitants, mais aussi des solutions nouvelles pour inscrire les territoires dans les transitions, là où le marché n’intervient que très partiellement du fait de la moindre densité et solvabilité de ces lieux. »

>> Pour en savoir plus, découvrez le décryptage de l'Avise L’ESS, une opportunité pour la revitalisation des Petites villes de demain

Lire le Panorama des projets de l'ESS en territoires ruraux 



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 18






Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires