08/02/2021

105 ans et 70 ans d'agriculture biologique



105_ans.mp3 105 ans.mp3  (2.86 Mo)

Les habitants du village de Thekkampatti sur les rives du Bhavani au Tamil Nadu se se sont pressés de féliciter Pappamal, 105 ans, non parce que c'était son anniversaire, mais parce qu'elle vient de remporter le prix Padma Shri 2021, la quatrième plus haute distinction civile en Inde.

Pappamal est une légende de l'agriculture biologique qu'elle pratique depuis plus de 70 ans. Elle fait partie du comité consultatif de l'Université agricole du Tamil Nadu, ce qui lui permet d'être au courant des dernières recherches. C'est d'ailleurs lors d'une rencontre universitaire que Pappammal a entendu pour la première fois le terme « agriculture biologique ». « J'ai appris que tous les produits chimiques que nous utilisions sur nos cultures étaient nocifs pour le sol et pour les consommateurs », dit-elle.

Grâce à elle, l'Université a développé un programme 'Village Stay Program' pour les étudiants. Ils vont sur le terrain, dans le village de Pappamal, pour bénéficier de ses connaissances et de son expérience.
Depuis longtemps, elle parcourt le Tamil Nadu pour rencontrer les paysans et partager avec eux  ce qu'elle sait. Elle est, la plupart du temps, la seule agricultrice dans les réunions ! 

Question : mais qu'est-ce qui donne la pêche à cette "jeunette" de 105 ans ? Le petit-déjeuner qu'elle prend avant de se diriger vers les champs à 4 heures du matin : millet mélangé à du caillé avec oignons ou piments verts ? Se brosser les dents avec des brindilles de neem ? Se nettoyer le corps avec une pierre ? L'échange et la transmission ? Elle n'a jamais permis aux années, dit-elle, de la ralentir, " même aujourd'hui, je me réveille avant le soleil, je me lave le visage et je fais le tour du village une fois. Je ne peux pas rester assise. "

M-A D





 


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 17






Le billet de la semaine

Palestine


Notre "guerre" contre le virus et notre couvre-feu apparaissent ô combien ridicules aujourd’hui devant le deuil, la colère et la peur qui envahissent de nouveau la Palestine. A Gaza, en Cisjordanie, à Jérusalem mais aussi cette fois dans les villes israéliennes. De guerre lasse comme l’on dit, l’opinion mondiale avait fini par se détourner du drame des Palestiniens. Les démocraties européennes fermaient les yeux sur une colonisation toujours plus agressive, un apartheid sans complexe, la dérive dans les deux camps de pouvoirs corrompus, l’enracinement d’une extrême droite israélienne jeune et provocatrice. L’Europe ne devrait pourtant jamais oublier que la confrontation qui continue sans fin d’ensanglanter la Palestine est née surtout de son propre passé antisémite et colonial.

Michel Rouger
20210513_palestine.mp3 20210513 Palestine.mp3  (936.86 Ko)


12/05/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires