Le billet

​Tweetons un peu


04/04/2019




Au nom de la loi contre les fake news, Twitter a bloqué la campagne du gouvernement #Ouijevote incitant à s'inscrire sur les listes électorales pour les Européennes du 26 mai ! Infox ? Non. Véridique. Et ahurissant comme un tweet de Trump, l'as du gazouillis. Pour de vrai, les cerveaux de la firme californienne ne savent pas distinguer un tweet terroriste d'un tweet démocratique. Qui, quand, quoi, où, comment, pourquoi... ces questions de tout bon journaliste et tout bon citoyen les dépassent. Twitter vend simplement nos profils par millions pour faire des profits par milliards. Trop court, direz-vous : l'économie, l'information, la démocratie sont choses complexes. Mais c'est ainsi aujourd'hui : la réflexion atteint vite fait la limite d'un tweet.

Michel Rouger

tweetons.mp3 Tweetons.mp3  (1.42 Mo)





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

​Juste - 05/12/2019

​​Vendredi culte - 27/11/2019

​Notre carte - 21/11/2019

​Marché colonial - 08/11/2019

​La trêve - 30/10/2019

​Le Peuple - 24/10/2019

​Méditation - 02/10/2019

​Hissez haut - 25/09/2019

​A table - 12/09/2019

Destination mars - 05/09/2019

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

Khartoum - 06/06/2019

​Arithmétique - 30/05/2019

Espèce en danger - 08/05/2019

Vote bleu - 01/05/2019

​Progressons - 11/04/2019

1 2 3 4 5 » ... 17


Le billet de la semaine

​Juste

Le système actuel de retraite est-il juste ? Non. La réforme Macron est-elle juste ? Non. Sous couvert d'un système universel, elle maintient voire aggrave en effet les plus grandes injustices : l'impact de la pénibilité du travail, des inégalités femmes-hommes, de la précarité et en fin de compte leurs conséquences sur l'espérance de vie. On pourrait rêver d'un grand élan de justice porté par un Macron – le Juste mais, au vu du bilan actuel, de l'ISF à l'assurance chômage, c'est aussi incongru que de parler de Sarkozy l'Intègre ou de Hollande le Visionnaire. En même temps, le mot juste est assez macronien : il a plusieurs sens en même temps, justement. On peut dire ainsi que la réforme Macron, en matière de justice, est beaucoup trop juste. Voire qu'elle est juste injuste ? Et qu'elle peut enflammer la protestation qui couve dans le pays ? Tout juste. 

Michel Rouger

05/12/2019

Nono

Newsletter