Le billet

23/10/2014

​Total



Toujours chaud bouillant, le militant travailleur socialiste Gérard Filoche  n'y a pas été de main morte devant la dépouille du Pdg de Total Christophe de Margerie.  « Suceur de sang »... Un excès de détestation totalement déplacé. Mais la louange a aussi approché l'outrance. Sitôt tombée la nouvelle, un baril d'éloges s'est répandu sur les esprits. Chez les politiques et les journalistes, c'est à qui acclamerait le mieux le patron jugé d'exception. Pourtant, bizarrement, personne n'aura pu extraire de cette nappe rose recouvrant complaisamment bien des accusations contre la compagnie, une idée, un choix, de ceux qui font les grands stratèges ou les visionnaires. Il suffirait donc aujourd'hui d'être jovial, sympathique, médiatique pour entrer dans l'Histoire. En fait, le patron d'une multinationale du pétrole, par ailleurs première entreprise française, est simplement décédé accidentellement. C'est beaucoup et c'est peu, finalement, au total.

Michel Rouger   




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

1 2 3 4 5 » ... 22






Le billet de la semaine

​Democratic Circus


Tombera, tombera pas ? Les citoyens de cette Terre vont-ils devoir assister quatre ans encore aux calembredaines et agressions du politicien le plus puissant et le plus foutraque du monde ? Le suspense grandit à trois semaines du scrutin d'autant que Trump ne quittera pas facilement la piste, sa sortie pourrait même se révéler interminable et explosive. En fait, tout est possible tant le système électoral américain est peu démocratique. Au terme d'une campagne comme d'habitude crapoteuse et noyée sous les dollars, il n'est pas impossible que le suffrage universel soit de nouveau bafoué. En 2000, le démocrate Al Gore,  défenseur du climat, avait gagné mais c'est le républicain Bush le cruche, pyromane au Moyen-Orient, qui avait été élu. En 2016, Trump, bien que battu de 2,7 millions de voix, a gagné. Quoi qu'il arrive, la Trump Parade finale dira beaucoup de l'état de la démocratie outre Atlantique.

Michel Rouger
vocal_001_9.mp3 Vocal 001.mp3  (550.45 Ko)


14/10/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires