Le billet

25/05/2017

​Télé Bolloré (suite)



Le choc quotidien entre les tragédies humaines et le crétinisme commercial qui se relaient sur les écrans télé fait parfois vomir. Ainsi, entre les morts de Manchester ou de la Méditerranée, du canular homophobe pourri de l'animateur Cyril Hanouna sur C8. En voyant s'enflammer les réseaux sociaux et le Paysage Audiovisuel Français, le beauf du PAF et la chaîne de Bolloré exultent sans doute secrètement : la provoc cartonne comme jamais. Certes, les annonceurs fuient cette fois la plus belle pompe à pub de C8 et le CSA, qui a reçu 25 000 plaintes, prépare des sanctions. Mais la tempête, se disent-ils, va passer. Comme d'habitude, deux mots d'excuse devraient suffire. A la réflexion, Bolloré doit même aller plus loin. Pour améliorer sa réputation, malmenée par les mises au pas des rédactions de Canal +, d'I-télé ou ses procès contre des journalistes, il devrait nommer Hanouna patron de l'info. Au nom de la liberté d'expression. 

Michel Rouger
tele_bollore.mp3 Télé Bolloré.mp3  (1.67 Mo)





1.Posté par LE HERISSE le 26/05/2017 10:31
n'oublions pas, par ailleurs, que Bolloré accroît sa fortune en spoliant les africains de leurs richesses avec la complicité de leurs dirigeants corrompus...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires