09/11/2016

​Ronald McDonald



Donald Trump aujourd'hui. Ronald Reagan hier. On aurait envie de les ranger avec Ronald McDonald, le clown du McDo, le symbole de la mondialisation et de la colonisation américaine de nos modes de vie. Histoire d'en rire pour ne pas en pleurer... Il y a 36 ans, Ronald Reagan était élu président des États-Unis et allait, huit ans durant, lâcher les chiens de l'ultra-libéralisme contre les États, les sociétés, les peuples. Six mois plus tard, au Royaume-Uni, Margaret Thatcher embrayait et partait écraser l'État-providence britannique. Premiers brutalisés, désorientés, leurs peuples s'abandonnent aujourd'hui à des populistes qui vont les perdre. Donald Trump, le Brexit. La vieille tragédie historique toujours refoulée, oubliée. Et les autres ? Nous ? Naïfs ou cyniques, les socio-démocrates se sont à leur tour soumis à l'argent-roi. L'Europe se mine, les esprits s'abîment et pendant que Poutine et Le Pen applaudissent Trump, le gouvernement socialiste, à Paris,  cherche à ficher tous les Français, bébés compris. Heureusement, à Manhattan, la statue de la Liberté ne protège pas seulement les financiers de Wall Street.

Michel Rouger


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Dimanche soir - 17/06/2021

​Libertés - 10/06/2021

​Campagne - 03/06/2021

Palestine - 12/05/2021

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

Dimanche soir


Ainsi, avançant l’été d’une journée, le gouvernement nous permet de fêter jusqu’au bout de la nuit le dimanche électoral. A quatre jours du scrutin, cette largesse ne peut que ravigoter les candidats Marcheurs qui ont dû mal à masquer leur gêne devant le mauvais coup porté à la Loi Molac et à diverses volontés populaires. Elle devrait permettre aussi aux présidents, secrétaires et assesseurs des bureaux de vote de célébrer autour d’un pot bien mérité un engagement citoyen qui fait bien défaut à chaque rendez-vous électoral. Car la démocratie, frappée par l'abstention, pourrait bien, elle, ne pas être à la fête dimanche soir. 

Michel Rouger
20210617_dimanche_soir.mp3 20210617 dimanche soir.mp3  (787.06 Ko)


17/06/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires