Le billet

25/01/2018

​Président Et-Et



Au printemps 2017, le candidat à la Présidentielle et de droite et de gauche avait séduit la majorité des électeurs. L'élection passée, le second et a trépassé. Durant sept long mois, seul le et de droite est resté. Puis, soudain, à la Bonne Année, le et de gauche est reparu ! Promesse d'un "grand projet social". Las. On l'a encore perdu : le migrant botté aux fesses dans la grisaille de Calais, les multinationales accueillies à bras ouvert à l'ombre du Roi-Soleil... Mais non ! Le revoilà. A Davos, s'exprimant en double langage, et en anglais pour les investisseurs et en français pour le peuple, le Président a pu et vanter et critiquer la flexibilité. Et cajoler et apostropher les "1% les plus riches". Depuis toujours, l'art de gouverner est de savoir et faire et faire croire. Le Président y excelle.

Michel Rouger

et_et.mp3 Et-Et.mp3  (1.75 Mo)




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

Paravents - 20/02/2020

La bonne éducation - 13/02/2020

Retraitons - 06/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires