Le billet

​Peste moderne


19/10/2017




Pas de pesticide pour elle. Apparue en Occident par un mélange de productivisme et d'argent fou, devenue rapidement un fléau planétaire, la pac, la peste agrochimique, est d'autant plus redoutable qu'elle a, avant d'empoisonner les agriculteurs et ouvriers qui la côtoient ou contaminer la chaîne alimentaire de la terre à l'assiette, infecté gravement les esprits. Pour les paysans qu'elle a sortis de la misère il y a un demi-siècle, elle reste une croyance exploitée sans vergogne par des prêcheurs mercantiles qui les poussent à surproduire avec l'appui de la FNSEA, cet étrange syndicat qui détruit ses propres adhérents, et celui de l'Union européenne qui s'est toujours couchée jusqu'ici devant le monstre Bayer-Monsanto et autres  empoisonneurs. Contre la peste agrochimique et les multiples maux des industries cyniques, un seul traitement : une double dose massive de mouvement citoyen et de courage politique. Il en existe des stocks inemployés.

Michel Rouger

peste_moderne.mp3 Peste moderne.mp3  (1.61 Mo)





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

​Lire - 06/12/2017

Tais-toi et marche - 23/11/2017

​Abysses - 16/11/2017

​Crac(s) - 09/11/2017

​Le beurre - 02/11/2017

Visionnaire - 12/10/2017

​Murs sanglants - 04/10/2017

​Du Bâtiment - 28/09/2017

Ensemble - 13/09/2017

Réformes - 31/08/2017

Notre Dame de France - 09/08/2017

L'écharde - 03/08/2017

Ça va, chef ? - 27/07/2017

​Régime - 20/07/2017

​Pénible - 13/07/2017

Humanité - 27/06/2017

​Hollanderie - 21/06/2017

Couché - 15/06/2017

Communiquons - 01/06/2017

1 2 3 4 5 » ... 14


Le billet de la semaine

​Lire

Vous voici en train de lire un articulet de 164 mots. Une chose impossible pour l'aveugle ou mal voyant, l'illettré, le rétif à l'école, le Français venu d'ailleurs... Des millions de gens. Ils ne perdent pas grand chose, direz-vous. Certes. Mais le poème, le conte, le roman, le pamphlet, l'enquête, tous ces mots qui nourrissent l'imaginaire, la pensée critique... Lire est le début de la liberté. Alors, au moment où les réseaux sociaux dits modernes formatent des phrases et des esprits infiniment petits, alors qu'une étude internationale a confirmé mardi la dramatique aggravation du niveau de lecture en CM1, il est réjouissant de voir apparaître un livre pour enfant multipliant les outils pour rendre l'histoire accessible à tous les parents : l'aveugle, l'illettré, le rétif à l'école, le Français venu d'ailleurs... Publié par Histoires Ordinaires, « Deux petites notes » est l'œuvre d'un collectif de  bénévoles, de pédagogues principalement, engagés depuis plus de deux ans sur ce projet. Derrière le livre, une belle histoire.

Michel Rouger

06/12/2017

Nono










Newsletter