Le billet

​Escalades


31/05/2018




Sitôt après avoir vu un jeune Africain sans papier escalader  quatre étages pour sauver un petit Français, des personnalités de tous bords, chef de l'État en tête, ont, par un geste réflexe, grimpé quatre à quatre l'échelle de l'hypocrisie. Pourchassé le matin, Mamoudou Gassama est devenu un héros le soir. Promis à l'expulsion ou à galérer des années pour pouvoir vivre parmi nous, le voilà bientôt Français, le graal colonial pour l'Africain. La bravoure de Mamoudou Gassama était pourtant connue : il a quitté les siens et pris la route, défié la mort pour traverser le désert et la mer, encaissé la violence des passeurs, escaladé les murailles de la forteresse Europe, celles de la police et des mentalités. C'est la bravoure de tous les migrants. Ceux que le pouvoir français rejette comme jamais, ceux que l'on aperçoit suspendus au-dessus de l'abîme et qu'on laisse tomber. 

Michel Rouger

2018_05_31_escalades.mp3 2018 05 31 Escalades.mp3  (1.51 Mo)







1.Posté par turquety anne-marie le 31/05/2018 22:42
Merci Michel,. C'est vraiment ce que je pense aussi..

2.Posté par Mouillé le 03/06/2018 05:23
J'ai mal à ma France

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

Khartoum - 06/06/2019

​Arithmétique - 30/05/2019

Espèce en danger - 08/05/2019

Vote bleu - 01/05/2019

​Progressons - 11/04/2019

​Tweetons un peu - 04/04/2019

Saintes chapelles - 21/03/2019

​Hécatombes - 14/03/2019

J - 7 - 07/03/2019

​Algérie, suites - 28/02/2019

Déraciner la haine - 20/02/2019

​« Liberté ! » - 06/02/2019

​Patrons en lutte - 30/01/2019

L'espoir, enfin - 25/01/2019

​2018, la révolte - 13/12/2018

1 2 3 4 5 » ... 17


Le billet de la semaine

​Heureux

En congé et payé ! songeait-il sous son parasol. 100 % payé à flemmasser, musarder avec ma p'tite femme, jouer avec mes p'tiots, faire une p'tite balade, glandouiller en lichaillant un p'tit jaune ou un p'tit blanc. Mon droit au repos. Mon droit à la paresse : comme un bourgeois ! C'est sûrement une anomalie, une aberration, une provocation pour tous ces puissants qui veulent nous précariser, ubériser, assujettir en auto-entrepreneurs douze mois sur douze. Mais jamais ils ne pourront nous enlever notre grande conquête, celle de nos syndicats et de la gauche qu'ils méprisent du haut de leur prétendue modernité. Jamais ils ne pourront, sourit-il, heureux, à l'oiseau qui le regardait. 

Michel Rouger

04/07/2019

Nono

Newsletter