Le billet

27/02/2020

​Commun, commune



Vive l’armée… des candidats et candidates aux élections municipales. Ils sont près d'un million, très officiellement 902 465, engagés volontaires dans les quelque 35 000 communes que compte encore la France nonobstant les regroupements. Tous ces visages qui s’affichent dans la presse locale montrent, bien davantage que ceux des députés, la France réelle. On y devine des figurants, des  courtisans, des arrivistes, des Balkany de comédie, mais on y reconnaît surtout des gens de bonne volonté qui veulent améliorer la vie des citoyens de leur commune. Commune. Ce mot chargé de sens et d’histoire mais devenu banalisé, trop commun comme l’on dit. Alors que nos sociétés individualistes s’interrogent et réinventent « Les communs », élire les conseillers de la commune reste sûrement l’un des plus importants gestes citoyens.

Michel Rouger




1.Posté par Bouju le 06/03/2020 12:24
j'aime ce billet qui donne toute leur place aux gens de bonne volonté, à la fois le terreau des moissons riches et le sel de la terre! merci

2.Posté par Pierre-Yves JAN le 06/03/2020 17:50
Tout à fait d'accord.
Les 500 000 élu-es locaux en France, la plupart sans aucune indemnité, attestent d'une citoyenneté de proximité et se soucient de la gestion de nos caisses communales et communautaires. Pas à pas, au jour le jour, pour des petites choses. Mais le temps de la déconsidération du petit, du micro, du nano...semble passé, d'autant que les grandes politiques descendantes sont en échec.
Mieux : les communes étant à l'origine de la démocratie (ne plus subir le pouvoir de l’évêque ou du seigneur en se confiant entre pairs des charges élues et temporaires d'échevin, de syndic, de prévot, de maire...) elles sont une ressource sans frontières pour refonder la démocratie de demain.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires