Le billet

​Buuuut !


09/06/2016




10 juillet. Nous y sommes. En finale. Depuis un mois, la victoire est en nous. Soudain, Griezmann marque ! Hollande jaillit de son siège : « Buuuut ! » Il part embrasser Juppé et Sarkozy. Non, ça, c'est une feinte : l'Euro, c'est sa victoire à lui, lui seul. Sûr, il va remonter au score des sondeurs. Le prochain tournoi dans un an, ça va déchirer. L'équipe socialiste au maillot sans poing ni rose devra suivre. Trop de jeu collectif nuit. Ras-le-bol des collectifs de syndicalistes agitateurs, de députés frondeurs, de CRS frappeurs. Ce sera son combat. Il va tous les tacler, les dribler. Crochet tout à droite pour écarter Le Pen, débordement tout à gauche pour lâcher Mélenchon, et que je te repique côté droit pour affronter Juppé. Devant les micros, à la mi-temps, il attaquera même l'argent du foot pour emballer le public. Et à la 90e mn, but. Par un trou de souris. Le foot fera toujours rêver.

Michel Rouger






1.Posté par Bouju Martine faire votre connaissance le 14/06/2016 21:54
quand on a chez soi un fou
de foot, on aimerait, de temps en temps des mi-temps plus longues!
amicalement Martine BOUJU

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

La bonne éducation - 13/02/2020

Retraitons - 06/02/2020

​UIPP - 31/01/2020

Etiquettes - 23/01/2020

La peine au travail - 16/01/2020

Violence d’État - 09/01/2020

​Les vœux - 19/12/2019

​Aux Actualités - 12/12/2019

​Juste - 05/12/2019

​​Vendredi culte - 27/11/2019

​Notre carte - 21/11/2019

​Marché colonial - 08/11/2019

​La trêve - 30/10/2019

​Le Peuple - 24/10/2019

​Méditation - 02/10/2019

​Hissez haut - 25/09/2019

​A table - 12/09/2019

Destination mars - 05/09/2019

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

1 2 3 4 5 » ... 18


Le billet de la semaine

La bonne éducation

On parle beaucoup des violences policières. Beaucoup trop. Et trop en mal surtout. Ainsi, aujourd’hui, dans le conflit sur la réforme du bac. Comment peut-on sous-estimer à ce point l’effet bénéfique du baston pédagogique sur les apprentis rebelles ? La crainte positive suscitée par les bataillons casqués  sur les écrans des réseaux sociaux et des chaînes – éducatives – d’info en continue ? Le 6 décembre 2018, à Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes de 12 ans et plus, s’étaient retrouvés à genoux mains sur la tête entourés de policiers matraque en main. Un précédent intéressant. Ces dernières semaines, les gardes à vue de lycéens se multiplient, parfois jusqu’à 48 h, dans des locaux glauques. Ainsi peuvent-ils apprendre la vie. Il faut aller plus loin. Pourquoi ne pas déplacer par exemple les heures de colle au commissariat de quartier ? Agissons pour rétablir la chaîne de l’Autorité. Le Président, les maîtres, les pères. Tiens-toi droit à table, mon fils, ou j’appelle la police.

Michel Rouger

13/02/2020

Nono

Newsletter