Le billet

​Buuuut !


09/06/2016




10 juillet. Nous y sommes. En finale. Depuis un mois, la victoire est en nous. Soudain, Griezmann marque ! Hollande jaillit de son siège : « Buuuut ! » Il part embrasser Juppé et Sarkozy. Non, ça, c'est une feinte : l'Euro, c'est sa victoire à lui, lui seul. Sûr, il va remonter au score des sondeurs. Le prochain tournoi dans un an, ça va déchirer. L'équipe socialiste au maillot sans poing ni rose devra suivre. Trop de jeu collectif nuit. Ras-le-bol des collectifs de syndicalistes agitateurs, de députés frondeurs, de CRS frappeurs. Ce sera son combat. Il va tous les tacler, les dribler. Crochet tout à droite pour écarter Le Pen, débordement tout à gauche pour lâcher Mélenchon, et que je te repique côté droit pour affronter Juppé. Devant les micros, à la mi-temps, il attaquera même l'argent du foot pour emballer le public. Et à la 90e mn, but. Par un trou de souris. Le foot fera toujours rêver.

Michel Rouger






1.Posté par Bouju Martine faire votre connaissance le 14/06/2016 21:54
quand on a chez soi un fou
de foot, on aimerait, de temps en temps des mi-temps plus longues!
amicalement Martine BOUJU

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

Paravents - 20/02/2020

La bonne éducation - 13/02/2020

Retraitons - 06/02/2020

​UIPP - 31/01/2020

Etiquettes - 23/01/2020

La peine au travail - 16/01/2020

Violence d’État - 09/01/2020

​Les vœux - 19/12/2019

​Aux Actualités - 12/12/2019

​Juste - 05/12/2019

​​Vendredi culte - 27/11/2019

​Notre carte - 21/11/2019

​Marché colonial - 08/11/2019

​La trêve - 30/10/2019

​Le Peuple - 24/10/2019

​Méditation - 02/10/2019

​Hissez haut - 25/09/2019

1 2 3 4 5 » ... 18


Le billet de la semaine

Colère, sans masque

Je ne sais pas pour vous mais, ici, le virus de la colère a fini par franchir la barrière. Cette pénurie et cette quête obsédantes de masques, de tests, de lits, de respirateurs  et bientôt de médicaments révoltent. Car il y a dix ans, on les avait les masques ! En stock et fabriqués sur place. Holà, gabegie, on dit les gouvernements. Et des Français aujourd’hui meurent par centaines. Le monde entier n’a pas encore engendré des dirigeants et organisations à la hauteur des enjeux vitaux du XXIe siècle mais la démocratie française est particulièrement malade. Depuis dix ans, à s’occuper et décider de tout, jusqu’aux arrière-cuisines, nos trois petits monarques républicains Sarkozy, Hollande et Macron, ont été bien incapables de voir loin. D’avoir une vision. D’anticiper les dangers pourtant annoncés. En revanche, servir au jour le jour la minorité possédante, oui. Et aujourd’hui, plutôt que de rétablir l’impôt sur la fortune au nom de la solidarité, un ministre du Budget organise un appel aux dons, des sous m’sieudames pour nos entreprises, sans même porter un masque de carnaval.

Michel Rouger

02/04/2020

Nono

Newsletter