Le billet

22/03/2018

​Brexit breizh



Branle-bas de combat dans les campagnes et villes bretonnes. A partir de ce vendredi et jusqu'à la mi-avril, les 331 caisses locales du Crédit Mutuel Arkéa se prononcent sur l'indépendance de la banque. On imagine l'ambiance dans les bistrots qui jouxtent les agences : - Ma mie dit que c'est folie d'aller faire la guerre aux Francs et aux Alsaciens -  Moi je dis que c'est folie d'être enchaîné plus longtemps. Bien sûr, c'est encore une guerre de Seigneurs, ici de la finance. Rien ne serait arrivé si le très cher PDG Yann Per Denez (Jean-Pierre Denis) était devenu président de la Confédération nationale aujourd'hui abhorrée. Et rien ne dit qu'Arkéa, qui a prospéré au sein de celle-ci, vivra mieux demain, sonné par un combat  qui déchire les salariés. Mais c'est tentant. Comme pour les Anglais et Catalans en d'autres circonstances, l'indépendance est un élixir enivrant. Les conséquences, les Bretons pourront toujours en faire une chanson

Michel Rouger

2018_03_22_brexit_breizh.mp3 2018 03 22 Brexit Breizh.mp3  (1.6 Mo)



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires