10/01/2019

​2019, année barbare ?



Les fous furieux vous souhaitent une bonne année. A Toulon, un flic gradé, connu pour sa brutalité et sa légion d'honneur, s'est déchaîné sur des manifestants. A Paris, un ancien boxeur s'est acharné sur un gendarme à terre. Le boxeur est soutenu par des milliers de complices qui veulent payer ses frais de justice. Les flics sont aiguillonnés par un philosophe, Luc Ferry, la pensée au bout du fusil, qui les invite à tirer. « De l'art de cogner en démocratie » de Luc Ferry riposte ainsi à la doctrine « De l'art de haïr en démocratie » de Michel Onfray, le philosophe au lance-flammes. Qui apaisera les esprits ? Craignant toujours les corps intermédiaires, seuls en mesure de pacifier le pays, notre Président dominateur essaie de  retourner l'opinion. Il abuse du privilège de l'État, le monopole de la violence, au risque de tous les dérapages. "Bonne année !", trinquent et retrinquent les extrémistes. 

Michel Rouger

2019_01_10_2019_annee_barbare.mp3 2019 01 10 2019 année barbare.mp3  (1.42 Mo)



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Dimanche soir - 17/06/2021

​Libertés - 10/06/2021

​Campagne - 03/06/2021

Palestine - 12/05/2021

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

Dimanche soir


Ainsi, avançant l’été d’une journée, le gouvernement nous permet de fêter jusqu’au bout de la nuit le dimanche électoral. A quatre jours du scrutin, cette largesse ne peut que ravigoter les candidats Marcheurs qui ont dû mal à masquer leur gêne devant le mauvais coup porté à la Loi Molac et à diverses volontés populaires. Elle devrait permettre aussi aux présidents, secrétaires et assesseurs des bureaux de vote de célébrer autour d’un pot bien mérité un engagement citoyen qui fait bien défaut à chaque rendez-vous électoral. Car la démocratie, frappée par l'abstention, pourrait bien, elle, ne pas être à la fête dimanche soir. 

Michel Rouger
20210617_dimanche_soir.mp3 20210617 dimanche soir.mp3  (787.06 Ko)


17/06/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires