Le billet

28/05/2015

​« Au voleur ! »



Après avoir chapardé jadis les portraits de Jean Jaurès et de Guy Môquet, deux icônes de la gauche française, Nicolas Sarkozy vient de subtiliser le totem Républicains pour changer l'enseigne de l'Union pour un Mouvement Populaire il est vrai peu popu. « Au voleur ! », ont aussitôt crié des citoyens. Non, a dit le juge. Rien à voir avec Bygmalion et autres démêlés sarkozystes avec la Justice. Le vol des symboles est autorisé. Les Républicains de haut vol d'ailleurs ne manquent pas,  le cow boy George Bush en tête. Et il y a d'autres faussaires : fait-on un procès aux gouvernements socialistes qui ne le sont pas ? Au demeurant, Nicolas Sarkozy n'a pas dérobé l'essentiel : la devise républicaine. Il est vrai qu'accorder Liberté, Égalité, Fraternité avec Prisons, Neuilly, Karcher, c'est pas facile, chef. Les citoyens gardent leur devise pour arme. À opposer notamment aux faux républicains.

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires