Le billet

15/09/2016

​ Apparences



Frigide Barjot et La Manif pour tous, on n'a pas oublié bien sûr. Quel tapage deux ans durant, de haine répandue sur les murs et le macadam contre la ministre courage et les homosexuels. Mais Frigide et ses troupes ont perdu. Et bien perdu. Les Français sont toujours plus favorables à la loi Taubira : deux-tiers, indique un nouveau sondage, refusent maintenant qu'on l'abroge. Sarkozy lui-même, d'ailleurs, n'y songe plus. Les actes racistes ou homophobes qui surgissent dans l'actualité faussent ainsi notre perception de la réalité. Déjà, en mai dernier, une grande enquête démontrait que la tolérance avait gagné du terrain en 2015, que la France se voyait de plus en plus multiculturelle, se gardant des apparences. On aimerait que des candidats à la présidentielle s'emparent de cette résistance secrète à tous ceux qui battent les estrades en faisant commerce des peurs. 




1.Posté par Michel Berthelemy le 16/09/2016 19:53
Bravo et merci pour ce billet. Ces sondages sont encourageants mais il reste du chemin à parcourir. Faisons-le ensemble, chacun de notre côté mais pour la même cause.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires