Voyager

25/08/2015

Viviane fait le tour de France avec Tina, sa mule.


A 73 ans, Viviane faisait étape en Bretagne avec sa mule Tina, au milieu d'un tour de France de six mois. L'occasion d'un bout de chemin - de halage - avec elle, pour découvrir une femme rayonnante qui transmet les secrets d'une énergie bien utile en ce temps de rentrée.


Voilà plus de 10 ans que Viviane parcourt de son pas rapide, au rythme de sa mule ou de son âne, les chemins du sud de la France et bien au delà. La marche seule dans la nature, est une thérapie radicale qui l'a soignée de toutes les maladies  - de l'âme et du corps - qui la handicapaient à 60 ans.

En randonnant ainsi au long cours sur les voies vertes, elle entre en symbiose avec la nature et va à la rencontre des Français qu'elle découvre "généreux, ouverts, même s'ils sont trop souvent paralysés par la peur". "En chaque être humain, vérifie chaque jour Vivianne, brille une lumière intérieure" et pour la voir il faut savoir ouvrir les portes..."

Le temps de cette courte vidéo, accompagnez Viviane sur le chemin de halage du canal d'Ille et Rance qui la menait de Saint-Malo à Rennes, fin de son étape bretonne de juillet.

 

Tina, de jour et de nuit, veille sur sa maîtresse.
Tina, de jour et de nuit, veille sur sa maîtresse.

Des livres et un site internet

Pour faire partager son expérience et ses rencontres, Viviane Daguet édite ses carnets de voyage que l'on peut commander sur son site internet. 

Elle adhère à l'association "Cavaliers au Long Cours " qui rassemble des amoureux du voyage à cheval ayant au minimum parcouru 5 000 km sans assistance. Ce que Vivianne aura fait à la fin de son tour de France qui la mène - sur six ou sept mois -  de l'Ain jusqu'en Ardèche (où elle habite), en ayant traversé les montagnes du Jura, la Champagne Pouilleuse, la Beauce, la Sarthe, la Normandie, la Bretagne, les Pays de la Loire, la Gironde, le Pays Basque, les Pyrénées, le Haut Languedoc...

Viviane plie le camp, sur l'aire de camping de Tréverien.
Viviane plie le camp, sur l'aire de camping de Tréverien.




1.Posté par Joëlle Barreau le 23/07/2016 12:24
Madame, je suis remplie d'émotion en regardant cette vidéo, admirative de ce si beau chemin spirituel, car l'on peut ressentir votre belle âme qui a pu évoluer si merveilleusement au fil des années. Je n'en serais pas capable, d'où mon admiration . Merci pour tous ces beaux messages et belle route guidée par l'univers

2.Posté par Jannotta le 07/03/2017 08:56
Ce que vous faites est tout simplement extraordinaire et magnifique !
Merci pour cette très belle leçon de vie !

Nouveau commentaire :







Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires