Le billet

20/12/2012

Cadeau républicain



« En France, on pense que c’est sur l’échec du plus grand nombre que se constitue la réussite de quelques-­uns, cette conception de l’élitisme est totalement fausse », a dit Vincent Peillon, le ministre de l'Éducation, à Libération. Un aveu républicain, la franchise enfin, un cadeau soudain de la Politique entre deux empoignades UMP et trois reculades hollandaises. Et Peillon de livrer un paquet de mesures pour le gamin de la cité, le jeune prof, le pédagogue passionné moqué aux temps sarkozistes quand le pouvoir piétinait l'avenir des enfants et du pays : des milliers de profs et 20 % de jours de classe en moins, 144 jours par an contre 190 en Europe, ça ne s'oublie pas  ! Cadeau donc, pour 2013.  À surveiller de près quand même, à protéger : il ne manque pas d'esprits tordus à vouloir le mettre en pièces.

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires