Menu



La ferme de la Harpe va avoir 40 ans. Ses animateurs proposent d 'écrire une histoire, ou plusieurs, sur cette institution du quartier de Villejean. C'était autrefois une ferme rattachée à l’École nationale supérieure d'agronomie. Si vous aimez raconter des histoires, les jours de confinement laissent un peu de temps pour écrire.


La ferme de la Harpe est une institution du quartier de Villejean
la_harpe.mp3 LA HARPE.mp3  (939.14 Ko)

Samedi 18 Avril 2020

Uncategorized

Cette banderole à la terrasse d'un immeuble de l'avenue du Languedoc à Rennes Villejean interpelle les passants. Faute de joindre les résidents qui ont rédigé ce message, chacun est invité à imaginer des solutions pour la sortie de crise du Covid 19. Il faudrait en tous cas de grands changements.
Mardi 7 Avril 2020

Uncategorized

Régine Komokoli au travail sur sa machine à coudre.
vocal_002.mp3 Vocal 002.mp3  (547.08 Ko)

Quelques unes de la quinzaine de femmes, élèves  de l'atelier  couture de l'association Mosaïque Bretagne Maroc, ont décidé de fabriquer des masques sanitaires . Elles habitent le quartier de Villejean : Malika, la responsable, Fatimata,  Naima et d’autres, préférant garder l’anonymat . Avec leur propre machine à coudre, à domicile,  elles ont fabriqué  50 masques, dans un premier temps. Régine Komokoli note qu'il lui faut à peu près 30 minutes pour faire un masque. Elle en fabrique 5 par jour au maximum.  Les adhérentes de Mosaïque continueront à travailler jusqu'à la disparition du coronavirus.  Ces masques sont destinés à l'Association Avenir Santé de Villejean Beauregard pour les infirmières libérales. Les masques sont fabriqués en coton à partir de draps blancs, de couches traditionnelles en tissus... Les couturières utilisent de vieux draps l'association  Mosaïque en a aussi acheté pour les approvisionner. L e président Lahcen Bouhssini  assure la liaison entre les couturières et Avenir Santé. 
Le 25 avril, Mosaïque a fourni plus de 250 masques aux professionnels de santé et à des particuliers. L'association est répertoriée sur la plateforme officielle de la Réserve Civique. Contact Mosaïque
Jeudi 2 Avril 2020

Uncategorized

Chaque mardi, des gens ordinaires écrivent sur un sujet donné, dans la bonne humeur. Aujourd'hui l'atelier d'écriture de la Maison de Quartier de Villejean est ouvert à tous.


En ces temps de confinement, l’Atelier d’écriture de Villejean propose les colonnes de son blog pour lire, rire et même écrire.
25 ans ! S’il n’était pas aussi discret, voire invisible, au sein de la Maison de quartier, l’Atelier d’écriture de Villejean pourrait fêter cette année ses vingt-cinq années d’existence. Cela fait en effet un quart de siècle que des gens comme vous et moi se réunissent une fois par semaine, le mardi de 18 h 30 à 20 h 30, en salle Mandoline, pour découvrir ou retrouver le plaisir d’aligner les mots d’une drôle de « rédaction » hebdomadaire… mais pas seulement ! 
Car ici il n’y a pas d’instituteur qui corrige les copies, pas de notes, pas de jugement de valeur. On a même le droit de rendre copie blanche si le petit jeu proposé par l’animateur n’a pas inspiré l’écrivant ou l’écrivante. On a le droit d’être hors sujet, de délirer, de se lâcher, de raconter des tranches de  vie, de composer des poèmes, d’inventer des chansons… mais pas seulement !
Vous voulez des exemples de ces consignes d’écritures données par Jean-Paul, l’animateur, ces derniers temps ? En voici :
- Cours, Kennedy, tout un monde est derrière toi !
Les États-Unis nous ont apporté plein de choses : le rock’n’roll, le chewing-gum, Walt Disney, la Harley-Davidson. Dressez-en la liste et classez les en trois colonnes (positif, négatif, indifférent puis racontez en détail votre relation personnelle avec un ou plusieurs de ces éléments (votre accoutumance au Mac-do, votre détestation de Donald Trump, etc.)
- La généalogie tintinesque
Sur les pages de garde des albums de Tintin figure une impressionnante galerie de portraits. Imaginez un instant qu’il s’agit de votre propre arbre généalogique. Racontez-nous votre oncle Albert, votre tante Marguerite qui se prenait pour une cantatrice d’opéra. Qui sont ces jumeaux à moustaches, ce marin barbu et tous les autres ?
- Encyclopédie farfelue des compagnons de votre enfance
Expliquez aux plus jeunes qui étaient Zorro, Mary Poppins, François, Claude, Annie, Mick, Dagobert et les autres !
- Le jeu du post-it
Posez des questions pour deviner l’identité dont on vous a gratifié.e
 
Samedi 21 Mars 2020

Uncategorized

Des mamans de Villejean lancent un appel
Pour protéger les adolescents de la dalle Kennedy, à Villejean, un groupe de mères veut agir.
Elle veulent réunir un maximum de mamans, de papas mais aussi d'habitants du quartier et de toute la ville de Rennes pour ne plus laisser faire, pour interpeller les élus et les pouvoirs publics .
Aujourd'hui, sur la dalle, des adolescents, pour beaucoup déscolarisés, servent de guetteurs pour des trafics de drogues. Seuls, les parents sont démunis face à la violence des trafiquants et à l'attrait de l'argent. 
Le mères de la dalle veulent inviter à se rassembler pour lutter contre ce fléau et contre la peur. Elle envisagent des actions mais elles ont besoin d'être plus nombreuses. 
Pour les rejoindre contactez les par l'intermédiaire d'Histoires Ordinaires
mamans.mp3 Mamans.mp3  (443.58 Ko)

Jeudi 12 Mars 2020

Uncategorized

L'association Le Bougainvillier élabore depuis 2016, un projet de crèche à Villejean (Rennes). Ce sera un lieu original pour accueillir les enfants et pour leur permettre de vivre leurs deux cultures, celle d'ici et celle du pays d'origine de leurs parents..


Martine Beaujouan, vice-présidente du Bougainvillier : « Un enfant, à la crèche, est aujourd'hui imprégné de la culture française.. A la maison, ses parents lui transmettent leur culture d'origine. Le Bougainvillier veut accompagner l'apprentissage des deux cultures. »
crêche.mp3 Crêche.mp3  (3.35 Mo)

L'association Le Bougainvillier élabore depuis 2016, un projet de crèche à Villejean (Rennes). Ce sera un lieu original pour accueillir les enfants et pour leur permettre de vivre leurs deux cultures.
Les enfants nés dans des familles d'origine étrangère acquièrent la culture française dans les crèches ou chez les assistantes maternelles. Mais ils n'apprennent pas, le plus souvent, les éléments de la culture du pays d'origine de leurs parents. Et la demande est importante sur le quartier. Pourtant ses initiateurs  ont eu besoin de temps pour mûrir ce projet, en interne et vis à vis des partenaires.

 Le Bougainvillier travaille donc à « la création d'un établissement d'accueil de la petite enfance conciliant deux impératifs : une souplesse de fonctionnement et la prise en compte de la particularité du mode de vie des familles. » précisent les animateurs du projet. Le nom de la crèche n'est pas encore complètement défini.  « Le palmier » est retenu avec un adjectif à choisir, peut-être « câlin » Cette crèche associative accueillerait entre 20 et 25 enfants. D'un côté, un accueil classique avec quatre salariés : « un éducateur jeunes enfants »   sera embauché , et des assistants ou assistantes maternelles. De l'autre un accueil par des bénévoles, avec une animatrice salariée.  Ils prévoient trois ateliers : « couture » pour les besoins de la crèche et des parents, « cuisine » pour les repas des enfants et la convivialité, et « décoration » pour les locaux. Ces ateliers devraient aussi servir à l'insertion professionnelle des parents. Les parents volontaires participeront, par exemple,  au choix des menus et à la préparation des repas. 

Pour ces activités, le Bougainvillier a besoin d'un local de 300 à 400 m2 en location. Objectif : boucler le projet en 2020, pour une ouverture au cours de l'année 2021. D'ici là, de nombreux chantiers les attendent : réunir les partenaires, finaliser le financement...
Jeudi 27 Février 2020

Uncategorized

Monique Chaudron raconte des histoires à l’École Andrée Chédid (Rennes Villejean), dans le cadre de l'association « Lire et faire lire ».


Monique Chaudron, montre les pages du livre et invite les enfants à dire quels animaux ils voient
monique.mp3 Monique.mp3  (2.22 Mo)

Mercredi 15 Janvier 2020

Uncategorized

Claude Bridel et son épouse résident à Villejean depuis 1974. Enfant, il a connu le quartier qui n’était alors que des champs à perte de vue. C’est lui qui fleurit la verrière du hall de son immeuble. Les petites graines, mises à germer dans la cuisine, sont partagées à la vue de tous.


Le bel oranger de Claude Bridel
bridel.mp3 Bridel.mp3  (1.4 Mo)

Jeudi 19 Décembre 2019

Uncategorized

1 2 3 4 5 » ... 6

Pause parc du Berry
Au marché, par Clovis Gicquel (vidéo)

Adèle, Louise et Périne, colocataires solidaires

Le choix d'Abdel, devenir imprimeur

Driss Farah a créé So’ali, une épicerie solidaire

Épiphane Hanyurwimana, agent de médiation sociale

Marc Loyon photographie le quartier de son enfance

Le papy des boxeurs : "Sur le ring, ils existent !"

Sarah, émerveillée face à l’engagement solidaire des étudiants

Fred aux jeunes du quartier : « Allez venez courir avec moi »

Lahcen bâtit une société "Mosaïque"

Emmanuelle invite les femmes à sortir

Shadi Morshed, propose une calligraphie contemporaine

Sarah entrouvre les portes de l’université







Sur histoiresordinaires.fr, d'autres informations sur les quartiers

Deux étudiantes engagées sur le quartier

Kune, un collectif de femmes d'ailleurs et d'ici

Avec Marc Depasse, un pied de nez à l’obsolescence programmée !

Fatima danse le Monde, la Vie

Balade avec Luc Thiébaut, d'une rive à l'autre de la Méditerranée

Ahmed, le président d'Avicenne, a changé l'image de la "mosquée"

Un jour, le médecin généraliste transmit enfin ses combats

Bernadette invite les enfants à se respecter

Jean-Julien L'Azou, un rêveur, les pieds sur terre

Pour Béatrice, être caissière, "c'est bonheur"

Mathieu : "Casser les cloisons pour mieux vivre ensemble !"

Sur Breizh Femmes

Avec trois Villejeannaises, Magguy, Monique et Isabelle