Menu
Villejean, les énergies d'un quartier
Chaque semaine, un nouveau portrait de citoyen engagé à Villejean

A Villejean, Lahcen bâtit une société "Mosaïque"


Jeudi 1 Novembre 2018


2018_11_01_lahcen_batit_une_societe_mosaique.mp3 2018 11 01 Lahcen bâtit une société Mosaïque.mp3  (5.61 Mo)

Voila quarante ans que Lahcen Bouhssini est arrivé à Rennes et a fait de la "dalle Kennedy" à Villejean, son territoire privilégié d'engagement. En fondant en 2002, avec trois autres amis d'origine marocaine, l'association "Mosaïque Bretagne Maroc", il a concrétisé son aspiration à une société multiculturelle et poursuivi son engagement pour l'éducation.

Marchez cinq minutes avec Lahcen sur la "dalle Kennedy", le cœur battant du quartier de Villejean, et vous comprendrez pourquoi il est ici dans "son village d'activité", là où il a vécu et là où il vient encore chaque jour de la semaine.

Nombreux.ses sont celles et ceux qui le connaissent et les relations sont d'emblée amicales, voire chaleureuses. Même avec la petite bande de jeunes, affairés du côté du fast food à quelques mystérieuses tractations. Ils tournent le dos et baissent le capuchon devant la caméra mais connaissent bien et respectent Lahcen. "Il faut bien que jeunesse se passe !" confie-t'il, philosophe, en laissant sentir une inquiétude quasi paternelle pour ces jeunes qui, pour quelques uns, ont suivi les activités de Mosaïque.

"L'histoire ordinaire" que nous raconte Lahcen est celle d'un éternel jeune homme, enfant du Sud Marocain qui a fui son pays à 22 ans  avec deux autres copains de lycée, pour venir étudier en France et y est resté, presque malgré lui, travailler jusqu'à la retraite. Naturalisé en 2008, Il demeure à 68 ans terriblement actif et positif pour dépasser les préjugés, renforcer les liens de coopération, faciliter l'intégration sociale, en France et au Maroc.

C'est aussi "l'histoire ordinaire" d'un quartier et de sa population plurielle au cœur d'une ville que Lahcen voit accueillante et apaisée, riche de l'action de ses 6 000 associations soutenues par l'engagement d'élus municipaux attentifs. 

C'est enfin "l'histoire ordinaire" d'une association culturelle et sociale, "Mosaïque" qui mobilise 250 adhérents, développe ses activités grâce à plus de 50 bénévoles, a créé des liens de coopération suivis et forts avec l'Université, la ville, les institutions sociales, les autres acteurs associatifs, les entreprises, développe des liens ville/campagne et établit un pont solide et permanent entre la Bretagne et le Maroc, au profit des femmes, des enfants, des familles du quartier, 

Lahcen partage aussi avec nous sa compréhension des migrations qu'il se refuse à réduire à un épisode de crise. Enfin il nous dit sa manière, privée, de vivre sa tradition culturelle et sa foi musulmane

Je connais Lahcen depuis près de quarante pour avoir travaillé avec lui à l'AFTEB et au CLPS* et partagé des combats solidaires avec les migrants, ce qu'il me rappelle amicalement. Nous ne nous étions pas vus depuis longtemps mais la relation redevient vite familière et le tutoiement entre nous, naturel. Petite entorse à la rigueur journalistique que pardonnera le lecteur.

Alain JAUNAULT

* L'AFTEB (Association pour le Formation des Travailleurs Etrangers en Bretagne) intégrée ensuite au sein du CLPS (Comité de Liaison Pour la Promotion Sociale). Ces deux associations ont été fondées et développées par des professionnels et des militants engagés pour l'intégration et l'insertion sociale en fin des années 70. Michel Cochet fondateur et premier dirigeant a fortement développé l'action de formation en s'appuyant, pour l'alphabétisation, sur les structures de quartier, à Rennes puis en Bretagne. Lahcen y a travaillé comme formateur pendant 12 ans.





1.Posté par Raymond VALLEE le 06/11/2018 16:05
Après avoir vu cette vidéo, j'applaudis Monsieur le Président qui reste le militant de toujours,
Lahcen continue de beaucoup s'impliquer en créant des activités pour les jeunes allant de l'accompagnement à la scolarité ou au football sans oublier le cinéma ou les sorties culturelles, etc....
Les jeunes sont notre avenir.
Ses projets créent du lien social en privilégiant les valeurs de solidarité
Les activités de Mosaïque Bretagne Maroc sont très nombreuses, elles contribuent à développer le vivre ensemble, à donner une image positive de notre quartier dont les nombreux atouts sont insuffisamment valorisés ( Enseignement supérieur, CHU, entreprises, tissu associatif dynamique, métro, bus, etc...)
Merci Lahcen, l'impact est parfois difficile à mesurer dans l'instant mais les enfants devenus adultes auront envie de suivre le bon exemple.

Nouveau commentaire :