30/09/2019

Un livre sur l'émancipation et le féminisme noir



Sous le titre "Empowerment et féminisme noir", les Editions Anacaona  publient aujourd'hui un ouvrage de la féministe brésilienne Joice Berth.  

Joice Berth rencontre la philosophe féministe Djamila Ribeiro en 2015, à travers son engagement pour le féminisme noir et les questions raciales. Elles participent ensemble à des débats, des conférences, et deviennent amies. Djamila Ribeiro lui propose d’écrire un livre dans la collection qu’elle coordonne : c’est ainsi qu’est né le projet de Empowerment et féminisme noir.

JJoice Berth présente sa version de l’empowerment – terme anglo-saxon désignant l’autonomisation, ou pouvoir d’agir. Ces dernières années, ce concept a malheureusement été vidé de son sens original et a perdu son pouvoir transformateur pour devenir une pratique individualiste, carriériste, récupérée par le néo-libéralisme.

L’empowerment est pourtant un véritable outil d’émancipation politique et sociale. Les féministes noires du Brésil, dont Joice Berth est l’une des figures de proue, s’en sont donc réemparées pour questionner les inégalités dans la société, et penser à un ensemble d’actions antiracistes, antisexistes, anticapitalistes. Elles l’appliquent au domaine politique, économique, culturel, et également de façon novatrice au domaine affectif et esthétique, dans un processus de libération par rapport à la norme imposée comme belle et digne de respect.

« S’appuyant principalement sur la réflexion d’intellectuelles du Sud global, explique Djamila Ribeiro, Joice Berth démontre que l’empowerment est un instrument de conscientisation des relations injustes de pouvoir, et un outil de transformation sociale collective et pas seulement individuelle. Un concept et un livre nécessaires. » 

Joice Berth sera en France et en Belgique en novembre, avec Djamila Ribeiro : le 13 novembre à Rennes, le 14 à Lyon, le 15 à Lyon, le 16 à Bruxelles, le 17 à Lille, le 18 à Montpellier, le 19 à Toulouse, le 20 à Paris !

Empowerment et féminisme noir, de Joice Berth, 155 p., 12 €. En vente aux Editions Anacaona
emancipation.mp3 Emancipation.mp3  (3.77 Mo)




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 17






Le billet de la semaine

Fou


C’est fou de voir dans quels égarements conduit la récupération politique du malheur, de l’émotion collective d’un fait divers. Présidents de la République en tête. Courant après Le Pen père et fille, Nicolas Sarkozy s’en était fait une spécialité. Emmanuel Macron vient de sauter dans sa foulée. Le 14 avril, dans l’affaire Halimi,  la Justice a conclu à l’irresponsabilité pénale du meurtrier pris d’une "bouffée délirante" liée au cannabis : aussi sec, le Président de la République a demandé un "changement de la loi au plus vite". A problème de société complexe, réponse réflexe, irrationnelle. On peut se shooter volontairement pour commettre un acte programmé mais dans la plupart des cas l’usage des stupéfiants est lié à d’autres troubles ou à des conditions de vie difficiles voire dramatiques où la responsabilité des gouvernants dépasse celle des individus. Quand on sait que le nombre des malades psychiques en prison est déjà l’un des grands scandales français, ces récupérations électoralistes tiennent quelque part du délire. 

Michel Rouger
20210422_fou.mp3 20210422 Fou.mp3  (1.14 Mo)


22/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires