Vu, Lu, Entendu...

30/09/2019

Un livre sur l'émancipation et le féminisme noir



Sous le titre "Empowerment et féminisme noir", les Editions Anacaona  publient aujourd'hui un ouvrage de la féministe brésilienne Joice Berth.  

Joice Berth rencontre la philosophe féministe Djamila Ribeiro en 2015, à travers son engagement pour le féminisme noir et les questions raciales. Elles participent ensemble à des débats, des conférences, et deviennent amies. Djamila Ribeiro lui propose d’écrire un livre dans la collection qu’elle coordonne : c’est ainsi qu’est né le projet de Empowerment et féminisme noir.

JJoice Berth présente sa version de l’empowerment – terme anglo-saxon désignant l’autonomisation, ou pouvoir d’agir. Ces dernières années, ce concept a malheureusement été vidé de son sens original et a perdu son pouvoir transformateur pour devenir une pratique individualiste, carriériste, récupérée par le néo-libéralisme.

L’empowerment est pourtant un véritable outil d’émancipation politique et sociale. Les féministes noires du Brésil, dont Joice Berth est l’une des figures de proue, s’en sont donc réemparées pour questionner les inégalités dans la société, et penser à un ensemble d’actions antiracistes, antisexistes, anticapitalistes. Elles l’appliquent au domaine politique, économique, culturel, et également de façon novatrice au domaine affectif et esthétique, dans un processus de libération par rapport à la norme imposée comme belle et digne de respect.

« S’appuyant principalement sur la réflexion d’intellectuelles du Sud global, explique Djamila Ribeiro, Joice Berth démontre que l’empowerment est un instrument de conscientisation des relations injustes de pouvoir, et un outil de transformation sociale collective et pas seulement individuelle. Un concept et un livre nécessaires. » 

Joice Berth sera en France et en Belgique en novembre, avec Djamila Ribeiro : le 13 novembre à Rennes, le 14 à Lyon, le 15 à Lyon, le 16 à Bruxelles, le 17 à Lille, le 18 à Montpellier, le 19 à Toulouse, le 20 à Paris !

Empowerment et féminisme noir, de Joice Berth, 155 p., 12 €. En vente aux Editions Anacaona
emancipation.mp3 Emancipation.mp3  (3.77 Mo)







Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Violence d’État

Réalisant sans coup férir le vœu du Président de rendre le pays « plus humain » en 2020, trois policiers ont interpellé le 3 janvier à Paris un coursier à scooter, Cédric Chouviat, 42 ans, père de 5 enfants, et l’ont asphyxié par un plaquage ventral complété par une fracture du larynx. Mourir lors d’un contrôle routier… Les années se suivent et se ressemblent. L’année 2019 avait commencé par le coma, le 12 janvier, à Bordeaux, du Gilet Jaune Olivier Beziade, touché en pleine tête par un tir de LBD40, qui a inauguré une année répressive jamais vue dans un mouvement social. Le 21 juillet, à Nantes, les lacrymogènes des CRS ont aussi poussé Steve, 24 ans, dans la Loire. Mourir lors d’une Fête de la musique... La violence d’État ne désarme plus. Car le coupable, bien sûr, est moins le policier frappeur que les autorités qui l’arment, le couvrent, lancent leurs forces au premier attroupement, fût-il festif, pour impressionner, intimider. Quand le libéralisme autoritaire fait du citoyen ordinaire un adversaire... 

Michel Rouger
  

09/01/2020

Nono












Partenaires