Vu, Lu, Entendu...

03/01/2020

RecycLivre offre une seconde vie aux livres



RecycLivre offre une seconde vie aux livres
recyclivre.mp3 Recyclivre.mp3  (1.32 Mo)

RecycLivre a été créée en 2008. Cette entreprise éco citoyenne s’affiche comme un service de collecte de livres et premier vendeur français de livres d’occasion en ligne.

RecycLivres offre aux professionnels et aux particuliers un service gratuit de récupération de livres. Elle les revend ensuite en ligne et reverse directement 10% de ses revenus nets générés par la vente des livres d'occasion à des associations et des programmes d'action de lutte contre l'illettrisme, en faveur de l'accès à la culture pour tous et de la préservation de nos ressources, en soutien à des programmes d'éducation dans des régions du monde qui en ont besoin. En 2018, 3 millions de livres ont ainsi été collectés pour 450.000 € reversés. Depuis la création de l’entreprise, 1.838.027 € a déjà été reversé aux partenaires associatifs.
 
L’équipe est composée de 30 personnes et intervient dans 8 villes en France et en Espagne, Toulouse, Lille, Strasbourg, Nantes, Paris, Bordeaux, Lyon et Madrid. RecycLivre est labellisée BCORP Benefit Corporation, nouveau label des entreprises engagées pour le bien commun. Elle adhère également au mouvement du 1% pour la planète. Depuis plusieurs années, elle met également en place une organisation interne inspirée de l’entreprise libérée dans laquelle chacun peut trouver sa place et s’investir dans les sujets qui l’intéressent. En 2015, RecycLivre a signé un partenariat avec l'association Lire et faire lire : ses bénévoles, âgés de 50 ans et plus, interviennent dans les écoles et autres structures d'accueil d'enfants pour favoriser l'apprentissage de la lecture et stimuler l'envie de lire de la jeune génération.
 
RecycLivre collecte les livres d'occasion, CDs, DVDs, jeux vidéos dont les particuliers souhaitent se séparer. Dans les villes où elle est implantée, elle se charge de la récupération gratuitement, à domicile. Il est possible aussi de venir les déposer directement dans ses locaux. Elle n'a pas vocation à recycler les livres d'occasion pour en faire du papier mais bien de les revendre et ne collecte donc pas les livres très abîmés ou aux contenus obsolètes, les dictionnaires et encyclopédies, les livres de clubs ni les revues et journaux, guides de voyage, les livres en langues étrangères, livres sans code-barre.

VIDEO ICI

SITE ICI
Contact à Nantes
90, rue de la Basse-Île – tél. 02 85 52 45 19

 



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 14






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires