Vu, Lu, Entendu...

24/11/2020

Les quartiers populaires plus fragiles face à la Covid 19


Les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) sont plus fragiles face à la Covid 19. C'est le résultat d'une étude sur dix villes de Bretagne.


Les quartiers périphériques plus sensibles à la Covid. (Carte de Rennes,source Resovilles)
Les quartiers périphériques plus sensibles à la Covid. (Carte de Rennes,source Resovilles)
vocal_002_12.mp3 Vocal 002.mp3  (984.7 Ko)


En effet, toutes les populations ne sont pas égales face à la Covid-19, certaines présentent des risques plus importants que d’autres d’être contaminées, ou de développer des formes graves. Un travail d’observation permet d’identifier (sur le périmètre de la Bretagne) des zones de fragilité des habitants face à l’épidémie de la Covid-19 et montre très logiquement que les quartiers populaires en font partie. Les habitants des quartiers sont plus fragiles face à la Covid-19 que les autres habitants car ils cumulent un certain nombre de difficultés qui les fragilisent : des maladies longues, des pathologies telles que l’asthme ou le diabète, ou des conditions sociales qui exposent plus au virus
Une carte interactive sur la région présente trois onglets, pour chacune des villes : Auray, Brest, Concarneau, Lannion, Lorient, Quimper, Rennes, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Vannes. Attention, il s'agit ici d'une estimation des risques, et non de la réalité des contaminations constatées.
Un indicateur « Santé », agrégeant des données sur les personnes sous traitement anti-asthmatique et sous traitement antidiabétique et celles concernées par au moins une ALD (affection longue durée)
Un indicateur « Socio-démographique », agrégeant des données sur les personnes bénéficiaires de la CMU-C, celles vivant dans un logement HLM et le taux de population immigrée
Un indicateur « Fragilité face au Covid-19 », qui regroupe les deux premiers indicateurs en considérant que la superposition de toutes ces données détermine les zones dans lesquelles le risque de contamination au Covid-19 est plus élevé


Nouveau commentaire :







Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires