Vu, Lu, Entendu...

15/09/2020

Au Liban, l'agroécologie contre la crise alimentaire



Sur le site du CCFD-Terre Solidaire, on peut découvrir l'action menée par un agronome libanais, Serge Harfouche, et l'association qu'il a créée avec des amis, Burzuruna Juzuruna qui signifie « Nos graines sont nos racines. » Sa raison d'être : trouver, produire et échanger avec les agriculteurs et agricultrices des semences paysannes locales mises à la disposition de tous, sans condition. 

Enchaînant les prises de parole et les formations à travers le pays, soutenant toutes les initiatives locales pour fournir des aliments bio aux personnes dans le besoin, Serge Harfouche et ses collègues ont pu mobiliser des centaines de familles et susciter des groupes prônant un retour à la terre et luttant pour l’autonomie paysanne.

Quand la crise alimentaire est survenue, ils ont installé des tentes sur la place centrale de Tripoli. Les jeunes ont créé une agora et un potager pour sensibiliser les manifestants et parler des enjeux de la souveraineté alimentaire. Depuis plusieurs années, l’association Burzuruna Juzuruna agit aussi dans les camps de réfugiés syriens qu'elle aide à transformer en potagers les petits espaces situés entre les tentes.  
vocal_004_1.mp3 Vocal 004.mp3  (742.26 Ko)




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 14






Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires