Menu
Mardi 9 Mars 2021

Philippe a la passion du bois


Dans son appartement, à Villejean, Philippe Lecarpentier s’est laissé porté par l’amour du bois. C’est un habitant plein d'énergie, toujours partant pour
donner un coup de main et discuter un moment avec les voisins. Modeste et sympathique, il ne parle pas énormément de ce qu'il fait. C’est par hasard que j’ai découvert un endroit de création, au dernier étage de l’immeuble. Il a accepté, le temps d’une discussion, de nous ouvrir sa porte et de partager sa passion.


Il ponce, scie, peint, découpe, défait, refait, assemble : c’est dans son atelier que Philippe fabrique des jeux en bois pour le plaisir.
Il ponce, scie, peint, découpe, défait, refait, assemble : c’est dans son atelier que Philippe fabrique des jeux en bois pour le plaisir.
210310_philippe_la_passion_du_bois.mp3 210310 Philippe la passion du bois.mp3  (3.51 Mo)


“Je suis en retraite depuis deux ans... encore une nouvelle vie", plaisante Philippe. Ses petits enfants lui rendent visite de temps en temps, mais comment occupe-t-il sa retraite ? “J’ai trois passions dans la vie” dit-il fièrement. Philippe alterne, dans la semaine, différentes occupations. Il partage son temps entre la pêche, la pétanque et le bois !

D'abord un passe temps
 
Inventer des jouets est une leçon de vie qui ramène Philippe aux choses simples de la vie et à son vécu. Dans un monde fracturé et sous haute tension, Philippe y trouve un moyen d'exprimer sa créativité. A travers ses bascules en bois réalisées à la main, on retrouve tout ce qui touche de près ce retraité plein d'énergie. Dans chacune de ses réalisations, Philippe met un petit bout de son histoire et de la situation actuelle : un pantin aux couleurs de la Bretagne, un autre pour rendre hommage, à sa manière, aux soignants. Il n’ y a pas de but précis à la construction de ces jeux c’est tout d’abord un passe-temps et une passion.
“ Il m’est arrivé d’échanger avec les voisins un plat contre un jeu en bois pour les enfants… il y en a même un chez mon kiné” .
Des inventions il en a plein la tête ! L’amour du bois l’accompagne à chacune de ses réalisations. Il arrive à créer des choses merveilleuses.
“Pour ma petite fille, j’ai réalisé un jeu en bois pour lui faire découvrir les chiffres… Attendez je vais vous le montrer en avant première".
C’est dans le petit atelier, aménagé dans son appartement, que Philippe bricole et crée à partir du bois.
“ Mes outils ne font pas trop de bruit et les voisins ne s’en plaignent pas !”
Au début il faisait tout à la main avec une scie mais il s'est vite entouré d’outil plus pratique et moins fatiguant, il peut ainsi s’y mettre à tout moment de la journée !
Ce qui prend le plus de temps c’est la peinture et les détails”.
Sa passion, il l’a transmise sans le vouloir à ses fils. Cette passion commune leur permet de partager des astuces, des savoir-faire et des outils.

Sa passion pour le bois le pousse tous les jours à réaliser de nouveau modèle de jouets : pantin à bascule, mini basket…
Sa passion pour le bois le pousse tous les jours à réaliser de nouveau modèle de jouets : pantin à bascule, mini basket…
A Rennes grâce à une mutation
 
“Je suis arrivé sur Rennes grâce à une mutation”. En juillet 2000, sur le square, à Villejean, il découvre une vie de quartier qu’il a vu évoluer au fil des années. Début d’une nouvelle aventure et surtout changement d’ambiance. “ Je suis reparti de zéro” confie-t-il. Entre violence et difficulté de discuter avec les jeunes du square, il a réussi à s'acclimater à ce nouvel environnement.

Il manquait selon lui un endroit où les jeunes puissent se retrouver dans le square, comme un repère. Guingampais d’origine, il a dû par son métier bouger jusqu'à Paris puis s’est installé, ici, à Rennes. Maçon-carreleur, imprimeur puis inspecteur en laboratoire à la répression des fraudes, des métiers manuels où il a fallu à chaque fois apprendre de nouvelles bases mais "quand on en veut on peut ! " aime-t-il dire. Aujourd’hui, le climat a évolué ou du moins dans son immeuble.
“Ici, on est bien ! Je m’entends avec tout le monde. Les enfants disent bonjour, se proposent de monter mes courses. Les voisins  sont bienveillants avec toujours un mot gentil. L’entraide et la solidarité sont partagées !"
Il ajoute :
“J’aimerais partager ma passion avec les enfants du square lors d’un atelier, par exemple !” 

Adèle Gaubicher


Tags : Hobby, quartiers



Nouveau commentaire :



Adèle, Louise et Périne, colocataires solidaires

Le choix d'Abdel, devenir imprimeur

Driss Farah a créé So’ali, une épicerie solidaire

Épiphane Hanyurwimana, agent de médiation sociale

Marc Loyon photographie le quartier de son enfance

Le papy des boxeurs : "Sur le ring, ils existent !"

Sarah, émerveillée face à l’engagement solidaire des étudiants

Fred aux jeunes du quartier : « Allez venez courir avec moi »

Lahcen bâtit une société "Mosaïque"

Emmanuelle invite les femmes à sortir

Shadi Morshed, propose une calligraphie contemporaine

Sarah entrouvre les portes de l’université







Sur histoiresordinaires.fr, d'autres informations sur les quartiers

Kune, un collectif de femmes d'ailleurs et d'ici

Avec Marc Depasse, un pied de nez à l’obsolescence programmée !

Fatima danse le Monde, la Vie

Balade avec Luc Thiébaut, d'une rive à l'autre de la Méditerranée

Ahmed, le président d'Avicenne, a changé l'image de la "mosquée"

Un jour, le médecin généraliste transmit enfin ses combats

Bernadette invite les enfants à se respecter

Jean-Julien L'Azou, un rêveur, les pieds sur terre

Pour Béatrice, être caissière, "c'est bonheur"

Mathieu : "Casser les cloisons pour mieux vivre ensemble !"

Sur Breizh Femmes

Avec trois Villejeannaises, Magguy, Monique et Isabelle