Menu
Jeudi 27 Février 2020

Le « palmier câlin », un projet de crèche associative


L'association Le Bougainvillier élabore depuis 2016, un projet de crèche à Villejean (Rennes). Ce sera un lieu original pour accueillir les enfants et pour leur permettre de vivre leurs deux cultures, celle d'ici et celle du pays d'origine de leurs parents..


Martine Beaujouan, vice-présidente du Bougainvillier : « Un enfant, à la crèche, est aujourd'hui imprégné de la culture française.. A la maison, ses parents lui transmettent leur culture d'origine. Le Bougainvillier veut accompagner l'apprentissage des deux cultures. »
Martine Beaujouan, vice-présidente du Bougainvillier : « Un enfant, à la crèche, est aujourd'hui imprégné de la culture française.. A la maison, ses parents lui transmettent leur culture d'origine. Le Bougainvillier veut accompagner l'apprentissage des deux cultures. »
crêche.mp3 Crêche.mp3  (3.35 Mo)

L'association Le Bougainvillier élabore depuis 2016, un projet de crèche à Villejean (Rennes). Ce sera un lieu original pour accueillir les enfants et pour leur permettre de vivre leurs deux cultures.
Les enfants nés dans des familles d'origine étrangère acquièrent la culture française dans les crèches ou chez les assistantes maternelles. Mais ils n'apprennent pas, le plus souvent, les éléments de la culture du pays d'origine de leurs parents. Et la demande est importante sur le quartier. Pourtant ses initiateurs  ont eu besoin de temps pour mûrir ce projet, en interne et vis à vis des partenaires.

 Le Bougainvillier travaille donc à « la création d'un établissement d'accueil de la petite enfance conciliant deux impératifs : une souplesse de fonctionnement et la prise en compte de la particularité du mode de vie des familles. » précisent les animateurs du projet. Le nom de la crèche n'est pas encore complètement défini.  « Le palmier » est retenu avec un adjectif à choisir, peut-être « câlin » Cette crèche associative accueillerait entre 20 et 25 enfants. D'un côté, un accueil classique avec quatre salariés : « un éducateur jeunes enfants »   sera embauché , et des assistants ou assistantes maternelles. De l'autre un accueil par des bénévoles, avec une animatrice salariée.  Ils prévoient trois ateliers : « couture » pour les besoins de la crèche et des parents, « cuisine » pour les repas des enfants et la convivialité, et « décoration » pour les locaux. Ces ateliers devraient aussi servir à l'insertion professionnelle des parents. Les parents volontaires participeront, par exemple,  au choix des menus et à la préparation des repas. 

Pour ces activités, le Bougainvillier a besoin d'un local de 300 à 400 m2 en location. Objectif : boucler le projet en 2020, pour une ouverture au cours de l'année 2021. D'ici là, de nombreux chantiers les attendent : réunir les partenaires, finaliser le financement...

Une première esquisse en 2018
 
En 2018 l'association a présenté un dossier pour le budget participatif de la Ville de Rennes. Mais il a été refusé : «  il vous faudrait disposer d'un local et bénéficier d'autorisations pour mettre en œuvre cette activité » précise la réponse. Le service de la petite enfance de la ville et la CAF (Caisse d'allocation familiale) sont intéressés par le projet et se déclarent prêts à les accompagner. Avec leur soutien, un dossier du projet est élaboré. Il est bien avancé, mais doit encore être complété. « Nous avons bénéficié de l'aide d'étudiants de l'Institut de Gestion de Rennes  grâce au soutien de Néotoa, avec, en plus, un coup de pouce de 5000€   » précise Martine Beaujouan,  vice présidente du Bougainvillier

Leur projet se construit sous la forme de crèche associative où les parents n'ont pas d'obligation de participer à l'accueil des enfants, à la différence d'une crèche parentale.
Aujourd'hui, le Bougainvillier réunit déjà quelques partenaires : la Ville de Rennes, la Caisse d'Allocation Familiale (pour les familles allocataires, en fonction du quotient familial)), le Conseil départemental, notamment. Elle en cherche d'autres : des mécénats privés, des Fondations et des organisations non gouvernementales (ONG)... Ils ont estimé un  budget nécessaire pour les trois premières années à 600000 € et un million d'euros en incluant les trois ateliers. Un rencontre est prévue en mai avec tous les partenaires pour officialiser leur engagement. L'association accueille en ce mois de février, pour deux mois  une assistante sociale stagiaire  pour les accompagner dans la construction et la finalisation du projet : recueil de témoignages de parents sur l'accueil en crèche ou chez une gardienne à domicile, témoignages de parents qui n'ont pas de solution de garde pour leurs enfants.

Reste à trouver un local, et à conforter le travail en réseau avec les autres lieux d'accueil : crèches, halte-garderies et multi-accueils. Pour faire connaître le projet Le Bougainvillier prévoit, dès le mois de mai,  des journées et soirées à thème avec des témoignages et un repas préparé par les bénévoles.

Jean-François Bourblanc


Une association de solidarité internationale.
 
Le Bougainvillier est une association de solidarité internationale. Elle compte six adhérents : des mamans, papas, mamies.  Elle a tissé des liens très forts avec la Côte d'Ivoire, avec la commune de Logoualé et sa région, en particulier. A son actif : construction d'une bibliothèque et récolte de livres : 7000 ouvrages de contenus très différents ont été envoyés.
L'association anime aussi un réseau de femmes, surtout africaines, pour faciliter leur intégration sociale et professionnelle.
Contacts :  Le Bougainvillier bougainvillier35@live.fr 06 30 38 58 68 


Les crèches dans le quartier de Villejean
 
Plusieurs crèches, micro-crèches, halte-garderies fonctionnent sur le quartier de Villejean. Notre liste n'est sans doute pas exhaustive. Vous pouvez contribuer à la compléter en nous transmettant des informations à redaction@histoiresordinaires.fr
Ty-Breizh 2 rue Henri Le Guilloux 35033 Rennes. Crèche d'entreprise elle accueille principalement les enfants du personnel de l'hôpital (60 places dont 10% pour l'extérieur).
 Au clair de la Lune 3 rue Pierre-Jean Gineste 35043 Rennes. Crèche parentale réservée aux étudiants et enseignants de l'Université Rennes 2 et résidant sur Rennes.
Parendom  9 avenue du Doyen Collas 35000 Rennes.  L'association Parenbouge est fondée sur une démarche collective et participative de parents. Elle compte un service Parendom, la halte-crèche Croc'Mahon, les crèches Calais et Enfant'aisy. 
Halte-crèche Lunasam 11 rue de Flandre 35000 Rennes
Pauline Kergomard  16 rue de Gascogne 35000 Rennes.  La crèche collective est une structure municipale qui accueille des enfants de moins de 3 ans, pendant la journée, de un à cinq jours par semaine. Capacité d'accueil : 64 enfants..La crèche familiale regroupe 3 assistant(e)s maternel(le)s agréé(e)s qui accueillent, à leur domicile,  trois enfants âgés de moins de 3 ans. L'assistant(e) maternel(le) est salarié(e) de la Ville de Rennes et les parents n'ont donc pas le statut d'employeur. Les enfants vont, chaque semaine, partager des activités avec les enfants de la crèche collective.




Nouveau commentaire :



Épiphane Hanyurwimana, agent de médiation sociale

Marc Loyon photographie le quartier de son enfance

Le papy des boxeurs : "Sur le ring, ils existent !"

Sarah, émerveillée face à l’engagement solidaire des étudiants

Fred aux jeunes du quartier : « Allez venez courir avec moi »

Lahcen bâtit une société "Mosaïque"

Emmanuelle invite les femmes à sortir

Shadi Morshed, propose une calligraphie contemporaine

Sarah entrouvre les portes de l’université

Mathieu : "Casser les cloisons pour mieux vivre ensemble !"







Sur histoiresordinaires.fr, d'autres informations sur les quartiers

Avec Marc Depasse, un pied de nez à l’obsolescence programmée !

Fatima danse le Monde, la Vie

Balade avec Luc Thiébaut, d'une rive à l'autre de la Méditerranée

Ahmed, le président d'Avicenne, a changé l'image de la "mosquée"

Un jour, le médecin généraliste transmit enfin ses combats

Bernadette invite les enfants à se respecter

Jean-Julien L'Azou, un rêveur, les pieds sur terre

Pour Béatrice, être caissière, "c'est bonheur"

Sur Breizh Femmes

Avec trois Villejeannaises, Magguy, Monique et Isabelle