Menu
Jeudi 31 Décembre 2020

Excursion villejeannaise vers le Thabor


Joe Krapov s'est à nouveau promené au centre de Rennes. Il raconte cette deuxième balade quasi-nocturne.


Le clocher de l'église Saint Melaine
Le clocher de l'église Saint Melaine

Ça y est ! La course aux cadeaux de Noël est terminée ! Les 23, non, pardon, les 5 invités de votre réveillon sont repartis, ravis, la vaisselle est lavée, essuyée et rangée et maintenant vous avez besoin de repos, de solitude et de dépaysement, voire de frisson.
Notre excursion en centre-ville n° 2 vous offre tout cela puisqu’elle vous mènera de la station République au jardin du Thabor en pleine nuit d’hiver.
Dépêchez-vous d’en profiter car depuis le 21 décembre les jours ont légèrement tendance à rallonger. L’heure de départ depuis la station République  sera donc impérativement 17 heures 30. Au bout de la place à gauche, là où la Vilaine réapparaît au jour, empruntez la rue Édith Cavell qui mène au Parlement de Bretagne.
Vous pouvez faire une pause, sur votre gauche devant la fontaine de Parmiggiani, dite aussi « la tête de la victoire de Samothrace baignant dans une fontaine ». Elle est très jolie dans la lumière jaune et le Musée du Louvre n’a toujours pas été mis au courant de la provenance de cette statue. Gageons qu’il saura bien nous la réclamer quand la véracité de nos dires aura été confirmée par un expert avisé.
 

Le Parlement de Bretagne
Le Parlement de Bretagne
Traversez ensuite la place du Palais et arrêtez-vous près du grand sapin. Il y a moins de monde ici que sur la place de la Mairie et le non-marché de Noël permet de goûter un peu plus de sérénité qu’à l’accoutumée même si on regrette bien les odeurs de vin chaud, la flammekueche et la barbe à papa. Les photographes s’amuseront des couleurs projetées sur la façade du Parlement de Bretagne et de leur reflet dans les boules géantes du sapin. Vous remontez ensuite la rue Hoche jusqu’à la place Hoche et vous vous enfilez à droite dans la rue Saint-Melaine en direction de l’église du même nom.
L’entrée dans le parc du Thabor s’effectue soit par la grande grille à droite de l’église soit par la gauche pour profiter de la vue sur le cloître mais il est fort peu éclairé. Posons tout d’abord les règles du jeu : le jardin public ferme ses portes à 18 heures 30 ! Veillez à ne pas vous faire enfermer dans cet endroit fort sympathique au demeurant mais qui offre peu d’abri en cas de pluie et surtout de vent. Le kiosque à musique, à la limite, ou la grotte, côté rue de Paris. Donc gardez un œil sur votre montre en permanence !
Rendez-vous au bout du carré Du Guesclin et du cloître devant le manège Zébulon : ayez une pensée émue pour le personnage monté sur ressort qui venait tout droit du « Manège enchanté » et ponctuait ses phrases de « Tournicoti tournicoton !». Puis allez saluer le kiosque à musique et la statue de l’enlèvement d’Eurydice par Hermès au grand dam d’Orphée. Elle est due à Charles Lenoir tout comme celle de la chasse de Diane au bout des jardins à la française.

Un pas de côté
Avant d’aller admirer ce groupe de chasseuses nocturnes, faites un pas de côté pour voir, sur la façade des serres, quelques photos de Martin Parr dans le cadre de l’exposition de ses œuvres au FRAC de Beauregard.
L’excursion peut se terminer en rebroussant chemin ou par une descente à la Roseraie. Là il y a une sortie rue de la Palestine à gauche et une autre du côté de la Bibliothèque Lucien Rose à droite, qui donne sur le Boulevard de la duchesse Anne. Vous descendez ensuite la rue de Châteaudun et en arrivant « sur les quais », vous trouvez à gauche une station de la Star où il ne vous reste plus qu’à attendre le bus n° C4 pour rentrer.
Si jamais les choses se passaient mal et que, malgré nos recommandations,  vous vous trouviez enfermé·e dans le Thabor, n’hésitez pas à nous écrire ensuite pour nous raconter votre folle nuit. Nos lecteurs apprécieront  ce geste de partage d’une expérience touristique digne du Latourex !     
Même chose si vous avez osé vous aventurer dans le trou de l’Enfer !
Joe Krapov

 Cliquez sur l’image pour ouvrir le diaporama 
 Cliquez sur l’image pour ouvrir le diaporama 




Nouveau commentaire :



Adèle, Louise et Périne, colocataires solidaires

Le choix d'Abdel, devenir imprimeur

Driss Farah a créé So’ali, une épicerie solidaire

Épiphane Hanyurwimana, agent de médiation sociale

Marc Loyon photographie le quartier de son enfance

Le papy des boxeurs : "Sur le ring, ils existent !"

Sarah, émerveillée face à l’engagement solidaire des étudiants

Fred aux jeunes du quartier : « Allez venez courir avec moi »

Lahcen bâtit une société "Mosaïque"

Emmanuelle invite les femmes à sortir

Shadi Morshed, propose une calligraphie contemporaine

Sarah entrouvre les portes de l’université







Sur histoiresordinaires.fr, d'autres informations sur les quartiers

Kune, un collectif de femmes d'ailleurs et d'ici

Avec Marc Depasse, un pied de nez à l’obsolescence programmée !

Fatima danse le Monde, la Vie

Balade avec Luc Thiébaut, d'une rive à l'autre de la Méditerranée

Ahmed, le président d'Avicenne, a changé l'image de la "mosquée"

Un jour, le médecin généraliste transmit enfin ses combats

Bernadette invite les enfants à se respecter

Jean-Julien L'Azou, un rêveur, les pieds sur terre

Pour Béatrice, être caissière, "c'est bonheur"

Mathieu : "Casser les cloisons pour mieux vivre ensemble !"

Sur Breizh Femmes

Avec trois Villejeannaises, Magguy, Monique et Isabelle