Vu, lu, entendu... Citoyenneté / Libertés

Un "triangle rouge" pour résister à l'extrême droite


27/05/2014




Un "triangle rouge" pour résister à l'extrême droite
« Territoires de la Mémoire » est un Centre d'éducation à la résistance et à la citoyenneté fondé en Belgique en 1993 , au lendemain d'un tristement célèbre dimanche d'élection qui a vu le retour "décomplexé", et donc inquiétant, des idées d'extrême droite. » 

23-25 Juin 2014, que faire à l'issue de cette noire fin de semaine d'élection Européenne qui a vu plus de 50 (dont la moitié Français) députés d'extrême droite faire leur entrée au parlement Européen, alors que près de 60 % des électeurs, laissent faire en s'abstenant ? Réactiver, toujours et encore la mémoire.

Cela passe bien sûr par un travail continu et de fond et d'information et d'éducation populaire à l'instar de ce que fait depuis plus de vingt ans "Territoires de mémoire". Mais aussi par des marques de résistance individuelles symboliques dans l'espace publique. Comme de porter un insigne "Triangle rouge" même discret. « Dans les camps de concentration, rappelle "Territoires de mémoire", le triangle rouge était le signe cousu sur la veste des prisonniers politiques qui se sont opposés à l'idéologie nazi. »

Arborer ce symbole de résistance aux idées liberticides d'extrême droite comme le propose l'association Belge, « c'est participer au cordon sanitaire citoyen pour une société libre, démocratique et solidaire. »

On peut acheter un pins triangle rouge sur la boutique en ligne de l'association. Mais rien n'empêche aussi de confectionner son propre insigne.

Et surtout, toujours et partout parler, débattre, considérer l'autre comme responsable de ses positions et de ses actes, l'interroger. Au delà du Pins, "Triangle rouge" propose des éléments d'argumentation et de connaissance.

Pour voir le site : territoires de mémoires ICI

Un symbole de lutte

En France "Ras L'front", mouvement d'extrême gauche, a fait lui aussi du "Triangle rouge" son emblème de lutte.

Enfin il faut se rappeler que le "Triangle rouge" a été adopté lors des luttes ouvrières le 1° Mai 1890 pour symboliser la journée de huit heures de travail : les trois angles correspondant au partage de la journée entre trois temps égaux : temps de travail, temps de loisir, temps de sommeil.
 










Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Notre Dame de France

Etouffant le ramdam, le Président a remballé le statut de Première Dame promis à sa mariée lors de sa chevauchée printanière vers le pouvoir. Brigitte (qui n'a d'ailleurs jamais prétendu au rôle d'un Philip d'Edimbourg, le grand consort anglais) va seulement voir sa Maison étoffée, plus de gens, un super standard peut-être. Pour un emploi familial, tapez 1. Un voisin bruyant, tapez 2. Un chat perdu, tapez 3. Etc. Mais pourquoi donc une Première Dame ? En Allemagne, l'époux d'Angela Merkel cultive un anonymat farouche : le rôle, il est vrai, n'est pas fait pour les hommes. Concrètement, la République n'a-t-elle pas ses médiateurs, ses serviteurs ? Pourquoi les Français, pour réveiller une administration parfois ensommeillée, devraient-ils compter sur l'oreiller de la Moitié ? En fait, il y a là, bien sûr, plus qu'un service rendu. Un symbole. Celui d'un peuple de sujets plus que de citoyens.

Michel Rouger

09/08/2017

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"