Vu, lu, entendu...

À voir : le film La Rizière


15/03/2012




La Rizière est l'histoire d'un village du sud de la Chine, qui nous fait découvrir la vie d'A Qiu, une fille de 12 ans, et celle de sa famille, pendant quatre saisons au milieu des rizières. La mort de la grand-mère qui élevait ses petits enfants va obliger les parents à quitter leurs emplois sur des chantiers en ville et à revenir vivre au village. C'est l'occasion de découvrir la minorité Dong, leur culture au croisement de la modernité et de la tradition.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Décembre 2014 - 08:19 D'Haïti à Gaza : des photographes récompensés

Jeudi 22 Mai 2014 - 19:25 Photojournalisme : Meridith Kohut







Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y aussi des tâche nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Voici une liste (non exhaustive). Il suffit de prendre contact avec la rédaction. 

Pour le site

Rediffuser/partager le site et la  newsletter
Animer les comptes Facebook et Twitter
Assurer la veille « qualité » 
Réaliser des versions « audio »
Assurer des tâches administratives
Rechercher des financements
Traduire des textes en breton
Traduire des textes en anglais
Faire le lien entre adhérents
Animer un blog Bretagne (bilingue)
Animer un autre blog local
Animer un blog thématique
Etc.
 

Pour les livres

Signaler libraires et autres lieux de diffusion
Aider des rencontres en librairie et autres lieux
Signaler des évènements, des personnes liées au thème
Lire des manuscrits
Relire pour correction
Participer à la mise en page
Traduire en anglais, en espagnol, en breton
Rechercher des modes de financement
Etc.


Le billet de la semaine

La violence

La violence devrait être au bac cette année tant elle inonde nos écrans comme la Seine en crue. Il y a, hors catégorie, le terroriste assassin de policiers, monstre sorti des guerres pétrolières et de l'implacable ségrégation de nos banlieues. Il y a les hordes de hooligans exportées par l'extrême-droite russe. Mais ces violences ne font qu'alourdir le climat haineux qui pèse depuis des mois sur le pays, où des casseurs enragés greffés sur les manifestations sociales affrontent des gendarmes et policiers qui dérapent, fanas de baston ou saturés de tâches par le pouvoir. Celui-ci, comme les précédents, incapable d'offrir une vision d'avenir, ignorant les frustrations d'une population condamnée à courber l'échine, porte une lourde responsabilité ; une partie des syndicats aussi qui prolongent une épreuve de force perdue. Les haines s'installent pour le bonheur du Front National : le parti d'extrême-droite peut espérer imposer un jour au pays sa violence et sa police.

Michel Rouger

16/06/2016

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"