Le billet

Vivre ensemble, vraiment ?


08/09/2011




Voir des jeunes, des vieux, des cadres, des ouvriers, des malades, etc.,  vivre ensemble dans un même immeuble, un même quartier, je rêve ! Oui, rêvons. Nous sommes en 2030.  Les jeunes noirs, arabes et petits blancs des banlieues ont quitté leurs ghettos et boivent aux mêmes terrasses que les bourgeois tradis ou bobos. La haute caste financière a découvert la société et s'est mise à son service. La haute caste politique sait maintenant parler aux ouvriers et employés licenciés. L'École n'est plus un grand centre de tri. Le Front National n'existe plus. Tant de choses ont changé ! La fraternité, comme la liberté et l'égalité,  n'est plus un mot délavé au fronton des mairies.

Michel Rouger.





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

​L'annonce - 01/12/2016

​Fillon-la-casse - 21/11/2016

​Trop forts - 14/11/2016

​Ronald McDonald - 09/11/2016

Pardon breton - 03/11/2016

​Le combat - 22/09/2016

​ Apparences - 15/09/2016

​Jardinons - 07/09/2016

​Go ! - 26/07/2016

​Écrans sauvages - 17/07/2016

Rocard, enfin - 07/07/2016

A l'affiche - 23/06/2016

La violence - 16/06/2016

​Buuuut ! - 09/06/2016

​Ça marche - 02/06/2016

​Vivement le pire - 25/05/2016

Le petit artificier - 19/05/2016

​Musique ! - 25/04/2016

​Lueurs - 21/04/2016

La grande évasion - 14/04/2016

​Printemps 2016 - 08/04/2016

1 2 3 4 5 » ... 12


Le billet de la semaine

​L'annonce

Jeudi 1ᵉʳ décembre 2016. Pendant que François Fillon, le châtelain de Beaucé, mobilise la vieille France conservatrice et que Marine Le Pen vend ses grosses ficelles au peuple désemparé, François Hollande regarde toujours son miroir. Des jours que ça dure.  Miroir, oh miroir, dis-moi ce que je dois faire ? Le livre de Davet et Lhomme le paralyse : Un président ne devrait pas dire ça - Dire quoi ? Que je me représente ? Que je lâche l'affaire ?  Le miroir : La vérité c'est que tu n'as jamais fait président, les Français veulent un monarque ; tu n'as pas fait pire que d'autres mais toi avec tes costumes... Tout s'éclaire soudain.  Cette fois, je l'annonce, j'appelle les télés. Le scooter est en bas. Julie va être contente. Et les socialistes enfin soulagés. 

Michel Rouger

01/12/2016

Nono




Webdoc "Les 11 de Saint Péran"







Newsletter