Vu, Lu, Entendu...

A Lire : "Des mots de tous les jours : liberté, égalité, fraternité"


02/02/2017




A Lire : "Des mots de tous les jours : liberté, égalité, fraternité"
L'association "Mémoires Vives en pays de Redon" vient de faire paraître Des mots de tous les jours : liberté, égalité, fraternité" réalisé à partir de vingt témoignages de citoyens et citoyennes appelés à dire ce que représentent pour eux les trois valeurs républicaines. Celles-ci s'incarnent ainsi dans le quotidien.

L'ouvrage vient couronner la démarche initiée par le député d'Ille-et-Vilaine Jean-René Marsac à la suite des attentats :  « La situation internationale et les agressions dont la France a été la cible en 2015 et 2016 doivent nous amener à réaffirmer les valeurs qui nous réunissent », a-t-il dit en lançant cette initiative qui se veut une « invitation à l'action et la réflexion ».

C'est dans cette démarche que s'inscrit aussi le blog Liberté, Egalité, Fraternité, qu'en disent les citoyens ? associé à Histoires Ordinaires, partenaire de l'opération avec Radio Laser

Les interviews ont été réalisées en 2016 par Tugdual Ruellan (voir son blog), avec Isabelle Le Chevalier, Rozenn Geffroy, Monique Pussat-Marsac, Jean-Yves Geffroy, Joël Regnault, Raphaël Schmidt, Marcel Lunel. A noter aussi la participation des élèves du collège Bellevue de Redon pour les dessins.

L'ouvrage est vendu 10 €, le bénéfice étant reversé à l'opération "Territoire zéro chômeur de longue durée" de Pipriac - Saint-Ganton.

Pour se procurer l'ouvrage, télécharger le bon de commande




Nouveau commentaire :







Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Hollanderie

Ça, c'est une vraie hollanderie, dira-t-on un jour. Le terme, expliquera Wikipedia, s'apparente à autodestruction. C'est détruire l'instrument de son pouvoir. Il fait référence au politicien François Hollande, Président de la République (2012-2017), resté dans l'Histoire pour avoir détruit le Parti Socialiste durant son mandat. Onze ans chef du PS (1997-2008) – un record – il incarne aussi l'opération collective de laminage qui a précédé : en économie, la justice sociale sacrifiée à la gestion du libéralisme ; en politique, la bataille démocratique des idées verrouillée au profit de la course aux places. En 2012, sitôt élu Président, il a trahi logiquement ses promesses sociales et appelé près de lui un jeune conseiller libéral, Emmanuel Macron. Lequel, intelligent et ambitieux, l'a lui-même trahi et conquis les bébés PS, jeunes ou déjà vieux, prompts à sentir le vent tourner. Les purs socialistes ont alors entrepris de construire un programme social et écologiste mais il a fallu attendre dix ans, lira-t-on sur Wikipedia, pour que la gauche revienne au pouvoir en battant aux élections de 2027 la droite dure FN-LR et le parti centriste LRM épuisé d'illusions perdues. 

Michel Rouger

21/06/2017

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"