A gauche la rentrée est à l'union ! Mais chacun chez soi, dans son micro parti (autrefois on disait groupuscule...). C'est plus sûr pour la pureté des analyses et des intentions, et - peut être ?! - pour s'assurer à terme, le leadership de l'irrépressible marée unificatrice.


L'insoutenable légèreté de l'être... à gauche, en 2018 !
Au PS, il y a plus d'un an, Benoit Hamon et sa bande de jeunes* ont montré la voie. Marie Noëlle Lienemann et sans doute Emmanuel Maurel, en rejoignant, dans un formidable élan de rassemblement, le MRC**, parachèveront sans doute l'exfiltration de ce qui reste de celles et ceux qui se définissaient comme l'aile gauche du parti ; tandis qu'Arnaud Montebourg est vite reparti à ses affaires, tout miel ! Ils laisseront donc dans le vieux parti d'Epinay, un dernier quarteron de militants plus ou moins orphelins de François Hollande, soutiens indéfectibles des  élus encore nombreux, recroquevillés sur les territoires, guidés par un réflexe municipaliste pseudo girondin ; tandis que chez EELV, Yannick Jadot ramasse ses troupes et ferme le ban, peu concerné désormais par l'avenir de la gauche, face à l'urgence écologiste. Dont acte !
 
Rassurons-nous, il sera difficile d'aller plus loin et pour le leadership indispensable à la recomposition d'une force politique ancrée à gauche capable de prendre le pouvoir, le tribun, leader naturel autodécrété, Jean-Luc Mélenchon, a une tête d'avance et surtout une stratégie !..

Engagement(s)

Engagement(s)

Engagement(s)

Mardi 4 Juillet 2017

Engagement(s)

1 commentaire

Le qualificatif me rajeunit d'un coup ! J'étais réduit à la qualité de "frondeur" depuis qu'au parti socialiste je soutenais plutôt ceux qui se rappelaient les engagements de campagne du candidat Hollande. Maintenant que je maintiens mon soutien aux idées et au projet politique porté par Benoit Hamon et que je m'interroge sur mon avenir au sein du PS, j'entends sur les réseaux sociaux que je suis "gauchiste". Me voila donc habillé pour l'hiver ! Un long hiver, je le crains...


2017_07_07_gauchiste.mp3 2017 07 07 Gauchiste.mp3  (3.22 Mo)


Engagement(s)

Engagement(s)

Engagement(s)

La revue Cahiers Pédagogique de Juin 2017 consacre son dossier à "la parole des élèves". Les auteurs posent la question : et si on donnait la parole aux élèves, si on la reconnaissait comme « valable », si on lui donnait une légitimité qui lui est habituellement déniée ? Cette proposition qui vaut constat sur l'état de notre système d'enseignement, remonte à ma mémoire un épisode de ma vie scolaire très fondateur, en Mai et Juin 68.


Donner la parole aux élèves ? Proposition révolutionnaire !
Ce qui a motivé la rédaction de ce dossier sur la parole de l'élève c'est le constat que, " dans nombre de classes et d’établissements, les élèves ont peu la parole, et quand ils la prennent, ne sont guère écoutés, et quand ils sont écoutés, cela n’a guère d’effet pratique. La parole des élèves n’est pas suffisamment prise en compte à l’école, pas assez prise au sérieux. D’où, par exemple, le turn-over des délégués de classe, qui est moins un indice démocratique que la conviction par l’expérience de ne pas servir à grand-chose." 

La situation est en train de changer mais soulignent les auteurs " le temps n’est pas si loin où la parole des élèves en classe, y compris lorsqu’elle interagissait directement avec l’enseignement du professeur, était à peine tolérée".

Pratique(S)

Pratique(S)

Pratique(S)

Ces 8 derniers mois ma vie, mon temps, ma tête, mon cœur ont été fortement mobilisés dans la longue séquence électorale qui, de la primaire organisée par le Parti Socialiste jusqu'à l'élection législative, après l'élection présidentielle, viennent de bouleverser le paysage politique de notre pays.


Deux ou trois choses à dire sur mon engagement pour l'union, à gauche.
J'ai opté en conscience et me suis engagé de manière déterminée dans le soutien à la ligne proposée par Benoît Hamon aux primaires socialistes, rejoint par Yannick Jadot à la présidentielle. J'ai été enfin un artisan convaincu d'une liste d'union de la gauche (sous le vocable un tantinet provocateur de "La gauche Nouvelle") étendue au PCF, sur la circonscription de Saint-Malo. La découverte du projet politique porté par celui que l'on avait trop vite cantonné au rôle d'apparatchik frondeur fut une très bonne surprise pour ceux et celles qui depuis longtemps - tout en ayant fait le choix de rester dedans - gardaient le nez et les yeux grand ouvert à la fenêtre du vieux parti dont la pensée s'est engourdie.

Je tire de cinquante ans de vie citoyenne et d'implication politique et aussi de mes références historiques, la certitude que la recherche d'unité autour d'une plateforme commune est une valeur et une nécessité pour celles et ceux qui se situent à gauche, ont l'ambition de faire vivre des politiques de gauche.

Mais l'union est un combat... combat contre nous même et nos certitudes, combat contre nos collectifs et leurs logiques totalisantes et excluantes. Et, en même temps, il n'y a pas d'union possible sans individus et collectifs auto-déterminés.

Alors il me vient l'envie de dire et de partager deux ou trois caractéristiques de mon engagement personnel à construire des unions durables à gauche, là où je vis, dans les collectifs où je m'engage.

Engagement(s)

Engagement(s)

Engagement(s)

à propos
UNE VERSION 4, 2017, DU BLOG.

Voila plus d'un an que je n'ai pas posté sur ce blog. Je ressens toujours le besoin d'un espace support d'analyse et de pensée, plus personnel, plus posé, moins dans le flux et l'instantanéité des réseaux sociaux, qui n'engage que moi tout en éclairant mes engagements collectifs.

L'intention et la forme d'"Angle de vue, Angles de vie" reste profondément en cohérence avec ma manière d'être, d'apprendre, de créer, dans l'action, dans la relation aux autres, en donnant libre cours à ma curiosité, à mes sentiments, à mes émotions autant qu'à la réflexion...


Partager ce site



Inde : Tamil Nadu, Kerala, Goa

Berlin ville d'art et d'architecture

Vietnam by Michaël BOIS

Carnaval à Venise

Au large de Cancale

Mayotte

Mamoudzou - quartier hôtel de ville, rue du commerce

Images d'Indonésie, par Claude HAMON