Rebelles non-violents

" Menaces climatiques : défi pour la non-violence ", le dossier d'Alternatives non-violentes

Jeudi 20 Juillet 2017


Le dérèglement climatique n'est pas seulement une question de température et ses conséquences sur la faune et la flore... Les experts sont unanimes : l'impact sera sera énorme sur les populations. " Organe de référence en la matière, l'International displacement monitoring centre ( Centre international des déplacements ) estime que 26,4 millions de personnes ont dû abandonner leur foyer chaque année depuis 2008 en raison de désastres déclenchés par des catastrophes naturelles, soit l'équivalent d'une personne déplacée chaque seconde" explique Agnès Sinaï dans le dernier numéro d'Alternatives non-violentes. A cela s'ajoutent les risques de conflits très violents, l'insécurité alimentaire...

Avec la COP21 à Paris en décembre 2015, les mobilisations contre le dérèglement climatique se sont multipliées. La non-violence est le moteur de nombreuses associations engagées dans la protection de l’environnement, c’est aussi un moyen incontournable dans la résolution des conflits qui se profilent à l’horizon… Pas si lointain ! 

A lire dans Alternatives non-violentes le dossier  " Menaces climatiques : défi pour la non-violence "
Consultez le sommaire
 

Nouveau commentaire :




Pourquoi ce blog
Marie-Anne Divet
Marie-Anne Divet
Ce qui m'a intéressée dans les idées de Gandhi, c'est le choix. Ou de réagir à la violence par la violence ou de répondre, en me creusant la tête, d'une autre manière, qui respecte l'être humain, comme un autre moi-même. J'aime cette obligation de faire autrement, d'une façon active et créative, une manière d'être à l'autre et non d'avoir l'autre.
Pédagogue de profession, j'aime cette idée que nous puissions collaborer, lecteurs/lectrices, expert/e/s, pour partager nos questions, mettre en commun nos réflexions et mutualiser nos ressources pour agir au quotidien là où nous vivons.

Marie-Anne Divet






Cette semaine sur Histoires Ordinaires