Rebelles non-violents

L'affaire des chaises volées

Mercredi 20 Mai 2015


L'affaire des chaises volées
Quelle est la banque qui déclare réaliser 26 millions d'euros de chiffre d'affaires aux îles Caïmans sans avoir  un seul salarié sur place, avec secret bancaire à la clef et O% d'impôts ? BNP Paribas ? Bingo, vous avez gagné ! C'est la banque la mieux implantée dans les paradis fiscaux. Elle en fait elle-même la publicité dans ses publications en soulignant qu'une « fiscalité forte est installée durablement en France… Rien d’inéluctable, impôt sur le revenu, sur les plus-values, sur la transmission, tous les sujets peuvent être optimisés… Pourquoi ne pas créer une société à géométrie variable ? ».

"Les banques et les multinationales n’hésitent pas à se comporter comme des « super-prédateurs » exploitant partout sur la planète les peuples et la nature pour mieux satisfaire ces exigences de profit. Rien ne menace plus désormais ces requins, sinon leurs propres semblables. Face à ces requins, les citoyen.ne.s sont des proies sans défenses." écrit le mouvement Attac sur son site. "Pourtant ils et elles peuvent unir leurs forces et agir ensemble pour mettre un terme à l’impunité de ces requins, et remettre en cause leur pouvoir destructeur. Car ils ont leurs points faibles ! À nous de les exploiter pour porter atteinte à leurs intérêts, à leur image de marque ou, tout simplement, à leur sacro-saint chiffre d’affaires."

Attac en fait l'objet de sa campagne Les requins 2015 et a lancé une campagne d'action citoyenne autour de l'édition participative d'un " kit anti-requin" contenant les outils pour traquer les trois requins de l'année : BNP Paribas, Total et Sofiprotéol.


Où sont passées les chaises ?

Les caméras d'Altermondes ont suivi la réquisition citoyenne de mobilier dans une agence BNP Paribas à Paris par les militants d'Attac ( voir la vidéo ). 

Les chaises ont fait un séjour chez Edgar Morin, Txetx Etcheverry et d'autres. Deux d'entre elles ont été déposées le mardi 19 mai dans un centre de finances publiques, place Saint Sulpice à Paris.« C’est une avance de ce que les banques doivent à l’Etat, a expliqué Thomas Coutrot porte-parole d'Attac à Barnabé Binctin de Reporterre . Nous espérons qu’avec ces chaises, vous bénéficierez d’une meilleure assise pour lutter contre l’évasion et la fraude fiscale. ».

L'action visait à montrer le soutien de la société civile à l'administration fiscale qui ne peut faire correctement son travail.

http://www.lesrequins.org/2015/pourquoi/ Si vous voulez suivre l'action des "faucheurs de chaises", cliquez ici

Nouveau commentaire :




Pourquoi ce blog
Marie-Anne Divet
Marie-Anne Divet
Ce qui m'a intéressée dans les idées de Gandhi, c'est le choix. Ou de réagir à la violence par la violence ou de répondre, en me creusant la tête, d'une autre manière, qui respecte l'être humain, comme un autre moi-même. J'aime cette obligation de faire autrement, d'une façon active et créative, une manière d'être à l'autre et non d'avoir l'autre.
Pédagogue de profession, j'aime cette idée que nous puissions collaborer, lecteurs/lectrices, expert/e/s, pour partager nos questions, mettre en commun nos réflexions et mutualiser nos ressources pour agir au quotidien là où nous vivons.

Marie-Anne Divet






Cette semaine sur Histoires Ordinaires